A LA POURSUITE D’OCTOBRE ROUGE (1990)

rueducine.com-a-la-poursuite-d-octobre-rouge-1990FILM DE : John McTiernan
TITRE ORIGINAL : The hunter for Red October
PAYS :
USA
GENRE : Guerre, Espionnage, Thriller
AVEC : Sean Connery, Alec Baldwin, Sam Neill, Scott Glenn, James Earl Jones, Joss Ackland, Tim Curry, Courtney B. Vance, Fred Dalton Thompson, Richard Jordan, Stellan Skasgard…
SCENARIO : Larry Ferguson, Donald Stewart
MUSIQUE  : Basil Poledouris

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Mer Baltique en 1984, l’URSS lance un nouveau type de sous marin nucléaire nommé Octobre Rouge » ayant un double système de propulsion, dont un nommé la chenille, totalement silencieux. Ce sous marin est conçu comme arme de première frappe grâce à son approche silencieuse le long des côtes américaines. Le commandant Marko Ramius appareille avec son sous marin pour de premiers essais. Lors de la lecture des ordres dans sa cabine avec le commissaire politique, il assassine ce dernier puis réunit ses officiers pour leur annoncer qu’il avait écrit une lettre au Kremlin annonçant ses intentions de passer à l’ouest avec le navire. La flotte soviétique prend « Octobre Rouge » en chasse. Face à ce mouvement massif de navires de guerre dans les eaux. les Etats-unis se mettent en alerte. Mais Jack Ryan un agent de la CIA semble comprendre ce veut le commandant Ramius…

CRITIQUE : Tiré d’un roman du romancier américain Tom Clancy spécialiste du thriller technologique.
Ce film est d’une efficacité redoutable. le double suspens (le commandant soviétique parviendra-t-il à échapper à sa propre flotte et à se faire comprendre des américains) fait que l’on ne s’ennuie pas une seconde.
John McTiernan qui a tourné deux ans auparavant le désormais célèbre « Piège de cristal » sait placer ses caméras et filmer les scènes d’actions. Même dans des lieux clos.
Sean Connery interprète un commandant sûr de ses actes, fin psychologue, et habile manœuvrier de sous marin. Malgré quelques invraisemblances mineures le spectateur est pris par cette histoire de passage à l’ouest avec armes et bagages.
Dommage qu’ Alec Baldwin n’ait pas tout à fait la carrure pour le rôle de Jack Ryan, le film en eut été encore meilleur. Les scènes dans les bureaux de Washington entre l’ambassadeur soviétique et son interlocuteur américain sont de grands moments de langue de bois et mensonges diplomatiques.
Basil Poledouris signe une musique virile à base de chants de l’armée rouge.
C’est du film costaud et roboratif qui satisfait les appétits de film d’action.

[display_podcast]

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : L’assassinat par le commandant Ramius de son commissaire politique. Inattendu et efficace pour lancer l’intérêt du film.

NOTE : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : « A la poursuite d’Octobre Rouge » qui a été hué par la critique a été un des records d’entrées en 1990…

FILMS DE John McTiernan DEJA COMMENTES :