A NOUS DEUX (1979)

rueducine.com-a-nous-deux-1979FILM DE : Claude Lelouch
PAYS : FRANCE
GENRE : Policier, Comédie romantique
AVEC : Catherine Deneuve, Jacques Dutronc, Jacques Villeret, Paul Préboist, Gérard Caillau, Gilberte Géniat, Bernard Le Coq…
SCENARIO : Claude Lelouch
MUSIQUE : Francis Lai

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : 1950 Simon Lacassaigne  père réuni son gang avant un gros coup. Mais par vengeance une femme d’un membre du gang les donne à la police. Le gang est décimé. 25 ans plus tard Simon Lacassaigne fils s’évade de prison,il retrouve un ami de son père, Tonton musique, et lui demande de lui trouver une planque. Il est amené dans une bétaillère dans le sud de la France. Au bout de quelques jours arrive dans cette planque, Françoise, qui avec un complice faisait chanter des hommes pour délit d’adultère…

CRITIQUE : Claude Lelouch n’est jamais aussi bon lorsqu’il ne cherche pas à faire de la philosophie de comptoir, ou sombre dans la superstition pathologique. Avec ce film le scénariste et réalisateur  nous offre un polar mêlé à une romance entre un truand en cavale et une arnaqueuse dans les années 1970. Ce mélange des genres fonctionne très bien chez Claude Lelouch.
La rencontre Deneuve/Dutronc,  peut-être un peu tardive dans le film, est tout de même une réussite. Les seconds rôles sont soignés. Claude Lelouch sait prendre son temps quand il le faut et accélérer le récit par d’autres moments. Les moyens de locomotions et s’enchaînent pour filmer cette cavale magnifique.
La caméra du réalisateur est légère et ne tombe pas dans une emphase qui a parfois était préjudiciable à l’auteur.
Catherine Deneuve est d’une beauté sans pareille dans ce film. Elle est à la fois dure et d’une grande fragilité. Jacques Dutronc joue un personnage prédestiné au banditisme (son père faisait partie du gang des tractions et c’est le même flic qui a pourchassé le père qui est chargé de l’enquête) et rusé. Paul Préboist fait un grand numéro sur le darwinisme.
La musique de Francis Lai qui vampirise le générique devient quasiment absente le reste du film.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : L’arrivée à Québec par cargo dans les eaux du Saint Laurent pris dans les glaces. Belles images

NOTE : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Claude Lelouch avoue avoir été déçu par le peu de capacités des deux acteurs vedettes à improviser. Il pense qu’il n’est pas allé au bout de certaines scènes intimes.

FILMS DE Claude Lelouch DEJA COMMENTES :