A VIF (2007)

FILM DE : Neil Jordan
TITRE ORIGINAL : The brave one
PAYS : USA
GENRE : Policier, Thriller
AVEC : Jodie Foster, Terence Howard, Naveen Andrews, Mary Steenburger, Jane Adams, Nicky Katt, Larry Fessenden, Brian Delate, James Biberi, Rafael Sardina…
MUSIQUE : Dario Marianelli

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : New York années 2000, Erica et David un jeune couple amoureux en promenant leur chien le soir à Central Park tombent sur trois jeunes loubards qui veulent les racketter. Mais David se défend et tout tourne au carnage. Erica et David se retrouvent à l’hôpital. David décède suite à ses blessures. Erica s’en sort avec plusieurs semaines d’immobilisation. En sortant de l’hôpital Erica a la peur au ventre. Elle passe des journées enfermée dans son appartement. Lorsqu’enfin elle sort, face à l’attitude froide de l’institution policière, elle décide d’aller chez un armurier où on lui refuse la vente d’une arme. Mais elle en déniche une au marché noir. Quelques temps plus tard elle est dans une supérette un soir et voit un homme tuer sa femme. Erica est repérée. L’homme cherche à abattre Erica mais elle le tue avant. Elle efface les traces de son passage et rentre chez elle. L’enquête policière penche pour un homme qui ne sait pas tirer. Quelques jours plus tard elle est victime d’une agression dans le métro par deux jeunes. Elle les flingue…

CRITIQUE : Charles Bronson (1921-2003) est mort. Vive Jodie Foster!
Neil Jordan nous accable d’un film à l’idéologie nauséabonde. Pour faire passer la pilule il demande à une jolie femme de revêtir l’ignoble panoplie de justicière.
Et Jodie Foster apparaît dans le pire film de sa carrière. Etonnant de la part d’une actrice très européenne, malgré sa nationalité américaine, de sombrer dans ce film un brin fâcheux pour ne pas dire facho.
N’en parlons plus un accident de parcours ça peut arriver à tout le monde. A condition de ne pas récidiver.
Bonne musique de Dario Marianelli quand les images dégoûtent, il reste le son..

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : L’inspecteur Mercer, fait comprendre à Erica qu’il est sur sa piste et qu’il n’hésitera pas à l’arrêter. Très bonne scène le film est encore sur la bonne voie.

NOTE: 07/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Neil Jordan a commence sa carrière de réalisateur au début des années 1980. Son premier grand succès international a été « Entretien avec un vampire« . Suivi deux ans plus tard de « Michael Collins« .

FILMS DE Neil Jordan DEJA COMMENTES :