ADAPTATION. (2002)

rueducine.com-adapatation-2002FILM DE : Spike Jonze
PAYS : USA
GENRE : Comédie dramatique, Autobiographie
AVEC : Nicolas Cage, Meryl Streep, Chris Cooper, Tilda Swinton, Jay Tavare, Maggie Gyllenhaal, Brian Cox, Curtis hanson, Cathrerine Keener, John Malkovich…
MUSIQUE : Carter Burwell

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Los Angeles années 2000 Charlie Kaufman, est un scénariste de cinéma. Il assiste au tournage de son dernier scénario « Dans la peau de John Malkovich« . On lui propose d’adapter un livre écrit par Susan Orlean une journaliste du New Yorker ayant vécu une forte expérience avec John Laroche un braconnier d’orchidées qui sévit dans les marais du sud de la Floride. Lors du procès de Joh Laroche pour braconnage de plantes protégées, elle cherche à comprendre les motivations de cet homme rustre. Puis le suit dans les marais à la recherche d’une orchidée rarissime. De son expérience elle en a tiré un bouquin préacheté par Valerie Thomas cadre d’un studio de Hollywood. Le livre achevé Valerie Thomas le fait parvenir à Charlie Kaufman pour qu’il en fasse une adaptation. Après plusieurs semaines il sèche devant la page blanche. Son frère jumeau qui se lance lui aussi sans complexe dans l’écriture de scénario, vient le perturber continuellement. Mais Charlie ne souffre pas que de son manque d’inspiration, il est aussi complexé par son physique ingrat et sa timidité avec les femmes…

CRITIQUE : Autant « Dans la peau de John Malkovich » était une réussite artistique et intellectuelle, je veux dire par là que le film amenait le spectateur dans des mises en abîmes incroyables et comiques, autant ce film est laborieux et l’humour. Tout aussi laborieux que l’inspiration du héros. Et je ne parle pas de l’humour qui a quasiment disparu. Dés le début c’est tordu et ça tend à larguer le spectateur, mais au bout d’une demi-heure que tout est installé, le film devient un pensum, sur la création scénaristiques et les petits problèmes physiques et sexuels de l’artiste, dont somme toute le monde se fout comme de sa première chemise. Et l’on s’ennuie ferme. Spike Jonze a perdu de sa superbe avec sa mise en scène moins étincelante que dans son opus précédent. Ce sujet nombriliste voire narcissique a été écrit par les deux frères Charlie et Donald Kaufman. Je ne sais qui a tendu le piège à l’autre mais il est évident qu’ils y sont tombés les deux la tête la première. Je m’interroge aussi sur le choix de l’acteur Nicolas Cage qui, à mon avis, dessert le film. Ce qui n’est pas le cas de Meryl Streep ou de Chris Cooper tous deux au diapason. Même Carter Burwell d’habitude si inspiré n’ a écrit qu’une musiquette. J’espère que tout ce joli monde saura nous refaire vivre une expérience cinématographique passionnante.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Attention ! Nicolas Cage y est bon: c’est la scène dans l’ascenseur où Charlie Kaufman est seul avec Susan Orlean. Saisit de timidité il ne peut proférer la moindre parole.

NOTE : 09/20

L’ANECDOTE : Le film a reçu l’Ours d’or au festival de Berlin en 2003 ainsi que le Golden Globe pour la réalisation.

FILMS DE Spike Jonze DEJA COMMENTES :