Synopsis

Lyon 2009, Toni Musulin convoyeur de fonds depuis une bonne dizaine d’années. C’est un meneur mais il ne ne se situe jamais contre son entreprise. Qui de son côté n’hésite pas à surexploiter son personnel. Toni Musulin vit en concubinage chez une restauratrice d’un petit troquet lyonnais. Par ailleurs un jour il s’achète aux enchères une Ferrari pour plus de 100 000 euros. On ne sait avec quel argent. Lors d’un désaccord sur sa fiche de paye qui dégénère avec son supérieur, Toni Musulin commence à ruminer une vengeance…

rueducine.com-francois-cluzet-2

CRITIQUE

Ceux qui s’attendent à un film d’action avec séquences trépidantes ont de fortes chances de sortir de la séance déçus. Bien au contraire le film prend tout son temps pour installer son ambiance. Et principalement de permettre au spectateur de cerner au plus près le caractère de Toni Musulin. Homme assez secret, peu expansif, plus intelligent que la plupart de ses collègues.

D’autant que Philippe Godeau et sa scénariste Agnès de Sacy, n’expliquent rien. Ils ont écrit un film factuel et non explicatif. Sans commentaires de la part des personnages qui mettraient sur la voie le spectateur sur les véritables intentions « du héros ». Par petites touches ils nous font subodorer les motivations du personnage.

Philippe Godeau se garde cependant d’en faire un héros romantique ou un quelconque exemple.

rueducine.com-francois-cluzet-corinne-masiero

Autant dire que le film repose pour beaucoup sur la performance de François Cluzet. Et bien entendu il est une fois de plus au rendez-vous. Il est vraiment le comédien le plus affûté de ce début de vingt et unième siècle en France.

Le comédien belge Bouli Lanners dans le rôle d’un convoyeur un brin surréaliste et la peu connue Corinne Masiero mais dont la carrière au cinéma commence à prendre de l’importance marquent aussi le film de leur présence. L’un dans le rôle de l’ami bafoué, l’autre de la concubine délaissée.

La musique signée par divers créateurs de techno plutôt intimiste que certains qualifieront  de « minimal house » se mêle parfaitement aux images.

 

Ce film est recensé dans la page : LE FILM POLICIER ET LE THRILLER FRANÇAIS DE 1945 à 2015.

rueducine.com-francois-cluzet-bouli-lanners

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Le tête à tête avec le policier français durant lequel il refuse de parler et souligne même les lacunes de la police à son endroit. A ce moment là le spectateur n’a plus de doute sur les capacités intellectuelles de Toni Musulin.

L’ANECDOTE

Le réalisateur et la scénariste se sont basés sur un livre d’entretien de Toni Musulin avec une journaliste de Libé Lyon, Alice Géraud-Arfi. Ils n’ont pas rencontré l’ancien convoyeur de fonds incarcéré à la Santé. Ils ont cependant beaucoup collaboré avec les deux avocats de Toni Musulin.
Le film utilise cependant les ressorts de la fiction. La partie dans les alpes italiennes est totalement imaginée.

NOTE : 15/20

Video & Photo

1 videos 5 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *