rueducine.com-la-femme-du-Vème-2011
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

Tom Ricks un américain arrive à Paris. Il se rend directement chez son ex femme pour voir sa fille. Mais il n’est pas le bienvenu. Sa fille absente il décide de lui laisser un mot. Mais la femme appelle la police disant qu’elle est victime d’une tentative de viol qui contraint Tom à fuir avec ses bagages. Il prend un bus et s’endort. Mais quand le chauffeur du bus le réveille au terminus il s’est fait voler sa valise et son argent. Il entre dans un bar-restaurant-hôtel minable de banlieue. Il cherche une chambre ne pouvant payer la chambre, le propriétaire lui prend son passeport et l’installe dans une chambre sordide. Alors que le lendemain il visite une librairie anglaise, le libraire l’ayant reconnu l’invite à une réception…

rueducine.com-la-femme-du-veme-photo

CRITIQUE

Autant j’ai bien accroché dans la première heure autant la dernière demi heure m’a complètement parue inappropriée.

Je ne sais si le roman de Douglas Kennedy est aussi brumeux sur sa fin, mais je pense que rester sur le thriller eut été plus adéquat. A la fin en introduisant du fantastique le film part en vrille et largue un spectateur déjà en partie anesthésié par le manque de rythme.

Dommage car l’atmosphère installée par le réalisateur entre ce bar-hôtel glauque et le quartier chic où réside la belle veuve Margit était passionnante.
Dommage aussi pour les acteurs qui eux sont excellents.

La présence de Kristin Scott Thomas suffit à elle seule pour emballer le film et le film rame  pendant ses absences.
Pourquoi donc Pawel Pawlikowski ne s’est-il pas contenté de développer ce personnage comme femme fatale? Et nous sert-il cette histoire de fantôme abracadabrante qui laisse pantois le spectateur?
Ethan Hawke m’a aussi surpris. Je n’attendais pas autant de maturité dans le jeu de sa part.

Film maltraité sur sa fin à trop vouloir être original. Il s’enferme dans une fin autiste et incompréhensible.

rueducine.com-la-femme-du-veme-photo (5)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La première rencontre entre Tom et Margit. Kristin Scott Thomas sublime et mystérieuse!

L’ANECDOTE

Pawel Pawlikowski prétend que les livres ne sont pour lui que des points de départ pour faire ses films. Que ses films ne sont pas des adaptations de romans mais un scénario original à partir d’un livre. On appelle cela mégoter.

NOTE : 08/20

Video & Photo

1 videos 5 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *