Synopsis

26 octobre 1881, Tombstone, Arizona, une partie de la bande de Ike Clanton s’affronte face à Wyatt Earp, ses deux frères Virgil et Morgan, ainsi que Doc Holliday leur ami. Bilan trois tués chez les Clanton. Ike Clanton n’a pas participé à la fusillade. Ike Clanton perd un frère dans la bataille et assigne ses opposants en justice.  Celle-ci après avoir écouté les deux parties et ayant décelé des mensonges dans le camp Clanton par rapport aux faits constatés par le médecin légiste relaxe les Earp et ses amis. Le clan Clanton ne veut pas en rester là…

CRITIQUE

John Sturges signe son dernier très bon film.

Il reprend l’histoire là où elle s’était arrêtée, dans son film de 1957 « Règlement de comptes à O.K. Corral« . Il ne fait pas appel au même casting, et offre au spectateur un meilleur film que son opus précédent.

Bien entendu la réalité historique est foulée du pied comme souvent dans les productions américaines, John Sturges malgré l’avertissement en début du film nous signalant que les faits se sont déroulés tels que dans le film, a quand même pris bien des libertés.

Pas de rôle féminin dans ce film. Ainsi le réalisateur ne se prend pas les pieds dans le tapis avec des scènes intimistes qu’il ne maîtrise pas.
Film viril donc et fort plaisant.

Un film qui commence avec des airs légalistes, avec une nuée de shérifs, de marshals, de prévôts, qui discutent sur la légalité de la réplique à donner à la fusillade de O.K. Corral… pour finir en vendetta pure et simple.

L’ambiguïté de Wyatt Earp est bien mise en évidence le héros sous le costume de marshal fédéral se lance à la poursuite de ceux qui ont tué son frère. Poursuite impitoyable dont il n’est pas fier, d’autant que son ami Doc Holliday le lui rappelle plusieurs fois, mais vers laquelle une pulsion irrépressible le pousse.

Le casting est tout à fait remarquable des trois principaux rôles, aux seconds rôles des hommes de main de Ike Clanton. James Garner impérial et Jason Robards fait un Doc Holliday d’anthologie.

La musique de Jerry Goldsmith parmi les plus magnifiques de son répertoire est à la hauteur voir même rehausse l’ensemble.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Toute la séquence finale au Mexique et le duel entre Ike Clanton et Wyatt Earp. John Sturges fait montre de métier mais aussi surprend par la brutalité de sa scène.

L’ANECDOTE

John Sturges est ce que l’on peut appeler un spécialiste du film d’action. Parmi lesquels beaucoup de westerns.

NOTE : 16/20

Video & Photo

1 videos 14 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *