Donne une note à ce film

SYNOPSIS

 de « Una giornata decisiva« 

Rome années 1960, Quirino Raganelli arrive au tout petit matin dans une ville déserte, devant un autocar à l’arrêt. Il se pose bien des questions à propos de Gaia Romanini une jeune femme dont il est éperdument amoureux. N’aurait-il pas dû apporter des fleurs?, Voudra-t-elle s’asseoir à côté de lui lors de cette sortie d’entreprise… 

CRITIQUE  de « Una giornata decisiva »

Ces trois sketchs sont des portraits un peu façon Jean de La Bruyère et ses fameux « Caractères ». Avec la même acuité, la même puissance évocatrice, et cette volonté de faire rire aux dépens du personnage principal.
Car le personnage est ici certes timide et a bien du mal à aborder une femme et quand enfin il y parvient il finit submergé par sa lâcheté. Et paie cash sa faiblesse par ce qui ressemble à une prison. Le dernier plan est extraordinaire.
Nino Manfredi est très bon. La réalisation de Dino Risi (1916-2008) alterne plans et focales et structure son sketch comme un long métrage. 

rueducine.com-les-complexés-photo (3)

SYNOPSIS de « Il complesso della schiava nubiana« 

Rome Gildo Beozi est un haut fonctionnaire d’Etat. Impliqué dans son travail. Il est père intransigeant qui réveille toute la famille quand lui-même se lève. C’est un grippe sous qui économise les bouts de chandelle. C’est surtout un catholique fervent et moraliste histrion. Il ne cesse de rabâcher qu’il n’a pas de parenté avec le play-boy italien Guido Beozi dont il combat les mœurs. Quand il apprend que sa femme a dans sa jeunesse tourné dans un film dans lequel on lui voit le sein…

CRITIQUE de »Il complesso della schiava nubiana« 

Franco Rossi (1919-2000) n’est pas le plus connu des réalisateurs italiens. Il n’a pas une filmographie et a tourné ses meilleurs films dans les films à sketchs « Haute infidélité » (« Alta infedeltà« ) (1964), « Les poupées » (« Le Bambole« ) (1965), « Les sorcières » (« Le streghe« ) (1967).

Il met en scène un Ugo Tognazzi en pleine forme. Lui affuble des lunettes énormes et le transforme en hystérique du moralisme. Bien entendu, comme nous sommes dans une comédie à l’italienne il va le payer chèrement et de façon la plus odieuse pour lui.

rueducine.com-les-complexés-photo

SYNOPSIS de « Guglielmo il dentone« 

La RAI cherche un nouveau présentateur pour les informations télévisées. Un concours est ouvert et 12 candidats sont sur les rangs. Parmi eux Guglielmo un homme sûr de lui et de sas capacités intellectuelles pour obtenir le poste. Problème il a une dentition chevaline rédhibitoire pour être considéré comme un prétendant au poste…

CRITIQUE de « Guglielmo il dentone« 

Assurément le meilleur des 3 sketchs le portrait de cet homme au défaut physique énorme que lui-même ne perçoit pas, mais qui pardessus tout est doté d’une intelligence et d’une culture  supérieures. Mais aussi d’une assurance et d’un aplomb qui laisse pantois les personnes qui tentent de lui faire comprendre que jamais il ne pourra passer à la télévision avec un physique si peu télégénique.
L’écriture du personnage est sensationnelle car elle prend à contre-pied les ressorts de la comédie communs aux personnages ayant un physique disgracieux, qui en général tirent des complexes de leur laideur.
Et avec Alberto Sordi comme interprète c’est évidemment un pur joyau.
Luigi Filippo D’Amico (1924-2007) qui a très peu tourné aurait peut-être mérité de tourner plus.

rueducine.com-les-complexés-photo (2)

L’ANECDOTE

Dans le dernier sketch on y croise des personnalités célèbres de la RAI ou du cinéma. Parmi eux Le réalisateur Nanni Loy et le compositeur Armando Trovajoli.

NOTE : 17/20

Video & Photo

1 videos 6 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *