rueducine.com-l-enquete-corse-2004
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

Le détective Rémi François alias « Jack Palmer » est contacté par un notaire. Celui-ci lui demande de retrouver un certain Ange Leoni qui devrait se trouver en Corse afin de lui remettre un titre de propriété. Jack Palmer débarque donc à l’aéroport d’Ajaccio persuadé que cette mission va être vite accomplie. Mais à peine prononce-t-il le nom de Leoni que les visages se ferment et le silence s’instaure…

rueducine.com-l-enquete-corse (5)

CRITIQUE

La moindre des choses que l’on attende d’une comédie c’est qu’elle nous fasse rire. Ou à la rigueur sourire.

Alors je peux dire que pour ce qui me concerne ce film est un échec.

ertains s’offusquent que le film enfile les clichés corse comme des perles. Si cela avait été vecteur de comédie je ne dis pas, mais pour le coup cet inventaire à la Prévert des lieux communs à propos de cette île française est un véritable flop.

N’ayant pas lu la bande dessinée de Pétillon dont s’inspire le film et auquel le créateur du personnage de Jack Palmer n’a pas participé, je ne saurais dire grand chose sur la pertinence de l’adaptation.
Quoiqu’il en soit le film est un bout à bout de scènes sans grand intérêt, sans rythme, malgré un montage à la hache. Le film manque de liant et surtout d’humour. Et si le côté ridicule de l’autonomisme corse flatte mon ego jacobin, il est tellement mal mis en image, qu’au final je n’ai même pas adhéré à ce discours.

La réalisation de Alain Berbérian est bien fade.

rueducine.com-l-enquete-corse (4)
Dommage car Christian Clavier pour ce film a changé de registre dans son approche de la comédie.
A savoir qu’il a laissé tombé son imitation du style Louis de Funès, pour quelque chose de plus soft.
Albert Dray est très bon en gendarme dépassé par les événements.
Reste le monolithique Jean Reno qui a bien du mal à être un vecteur de comédie.
Quant à la magnifique Caterina Murino on se demande bien comment elle a pu accepter de jouer un personnage massacré de la sorte. Rien de ce que l’on lui fait faire ou dire ne sonne juste.

La musique d’Alexandre Desplat ne laisse guère présager que ce  compositeur deviendra l’un des plus réclamé par Hollywood.

rueducine.com-l-enquete-corse (2)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Jack Palmer fiancé à la hâte la veille se trouve à veiller un mort. Le grand-père de sa promise. Jack palmer se demande bien ce qu’il fait dans cette galère.

L’ANECDOTE

Alain Berbérian définit son choix pour l’actrice Caterina Murino. « Pour le personnage de Léa, je voulais une actrice incroyablement belle. J’ai toujours été amoureux de Claudia Cardinale et je rêvais de filmer une belle comédienne italienne ! » Au moins c’est clair.

NOTE : 08/20

Video & Photo

1 videos 5 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *