Synopsis

Chicago milieu des années 1930, Robert « Silky » Kilmount est un malfrat qui a su profiter de la prohibition et su aussi se reconvertir lors de la fin de celle-ci. Il attend à la sortie de prison son avocat Quentin « Doc » Ramsey qu’il a envoyé en prison à sa place pour protéger son business. Il convainc Doc de revenir avec lui pour faire prospérer l’entreprise. Doc finit par accepter mais avec l’idée de prendre sa revanche. Quelques temps plus tard Robert Kilmount apprend qu’il est l’héritier d’un Lord anglais d’une fortune colossale. Robert Kinley et Doc se rendent en Angleterre sur les terres de Gorley pour s’accaparer de l’héritage, transformer le tout en monnaie et ramener le magot à Chicago…

CRITIQUE

Ce qui étonne le plus dans ce film c’est l’interprétation de Robert Montgomery en gangster peu raffiné et pas très malin. Il est à la fois superbe et parfois son interprétation agace. Bonne interprétation aussi de Edward Arnold et Edmund Glenn.
Quant au film il se laisse voir comme il se laisse oublier. Rien de grandiose dans ce scénario tiré un peu par les cheveux et peu crédible.
La réalisation est quant à elle impeccable, les décors somptueux. La grande réussite du film étant le contraste entre les mœurs anglaise, et le comportement vulgaire du héros.
La fin du film summum dramatique est cependant tout à fait remarquable.
La musique de Werner R. Heymann a des effluves de Jean-Sébastien Bach, ce qui n’est pas rien.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Robert Kilmount, Lord de Gorley est jugé par ses pairs et balbutie un résumé incompréhensible des évènements qui l’ont conduit à ce tribunal.

L’ANECDOTE 

Le film a été entièrement tourné aux Etats-Unis. Les scènes anglaises ne le sont que de nom.

NOTE : 13/20

Video & Photo

1 videos 2 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *