rueducine.com-la-guerre-selon-charlie-winston
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

Années 1980 Charles Wilson dit « Charlie » député au congrès des USA pour la deuxième circonscription du Texas et qui par ses responsabilités a ses entrées à la CIA, est un buveur et un noceur, entouré de femmes. Il est contacté par Joanne Herring une millionnaire texane qui connaît très bien le potentiel politique sur le plan international de Charles Wilson. C’est une anticommuniste qui voit dans l’agression de l’URSS contre l’Afghanistan le moyen de faire une guerre qui pourrait-être très coûteuse pour les soviétiques. Malgré une enquête sur les moeurs de Charlie qui côtoie des personnes droguées et qui lui-même est un coureur de jupons et boit du whisky comme un trou, elle persuade Charlie de prendre contact avec le président du Pakistan qui reçoit les réfugiés afghans. La vue des enfants victimes des bombes et des mines secoue le député américain…

rueducine.com-la-guerre-selon-charlie-wilson-photo

CRITIQUE

Sur le ton de la comédie, Mike Nichols nous convie dans la fabrique de la politique à Washington. Cela relève à la fois de la conviction chevillée au corps et de l’improvisation la plus improbable, le tout macérant dans les mœurs dissolus.
Et le miracle américain fonctionne. Tout comme le film qui est d’une visibilité facile.

rueducine.com-la-guerre-selon-charlie-wilson-photo (2)
Tom Hanks et Philip Seymour Hoffman jouent chacun avec un bagou sidérant deux personnages qui sont marginalisés dans leur milieu. L’un dans la politique l’autre dans l’espionnage.
Julia Roberts toute de fausse blondeur républicaine, fait sensation.

Mike Nichols nous plonge dans un milieu qui semble invraisemblable où la vie privée est joyeusement mêlée à la politique. Interprétation de surchoix, excellente musique de James Newton Howard et réalisation intelligente.

Mais ce film n’est pas un documentaire et des aberrations historiques, des mensonges volontaires, ou des omissions sciemment distillés nuisent à la vérité historique.
Ainsi il n’est pas question de talibans qui sont les forces afghanes essentielles sur lesquelles les américains se sont appuyés.

 

rueducine.com-la-guerre-selon-charlie-wilson-photo (3)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Charlie et Gust contactent un responsable israëlien pour faire une alliance avec ses pires ennemis dans le but d’armer les afghans. Edifiant!

L’ANECDOTE

Le vrai Charles « Good Time Charlie » Wilson a aidé Mike Nichols et Tom Hanks à la préparation du film.

NOTE : 16/20

Video & Photo

18 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *