rueducine.com-jackpot-2008
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

New York années 2000, Joy qui travaille à la corbeille à la bourse de Wall Street, se fait larguer par son amoureux alors qu’elle lui avait préparé une surprise pour son anniversaire. Dans le même temps Jack qui travaille comme chef d’équipe dans une menuiserie se fait virer par son père pour son incapacité à mener correctement un ouvrage à son terme. Chacun se réfugie chez son (sa) meilleur(e) ami(e). Chacun d’eux leur conseille de partir à Las Vegas oublier cette mauvaise passe et se ressourcer. Jack et Jeffrey, Joy et Toni débarquent dans le même hôtel et sont victimes d’une double réservation pour une même chambre…

rueducine.com-jackpot-photo (2)

CRITIQUE

Comédie plutôt ratée et entachée par un casting calamiteux.

Une Cameron Diaz décidément de plus en plus vulgaire et un Ashton Kutcher décidément peu charismatique.

Le film est cousu de fil blanc et ce ne sont plus les ficelles de la comédie qu’utilisent le réalisateur Tom Vaughan et la scénariste Dana Fox mais des cordages à faire pâlir les marins de gréements.
Tous deux sont jeunes et ont débuté à la télévision dans le tournage et l’écriture de série. Leur avenir est devant eux mais ils devraient changer de registre.

Cameron Diaz a quarante berges passées doit immédiatement cesser de jouer les jeunes de vingt, ça devient pathétique.
Même chose pour Ashton Kutcher.

L’écriture des seconds rôles est tout aussi désastreuse. Aucune épaisseur des personnages, ils sont là juste pour servir la soupe au couple vedette.
Queen Latifah exécute trois mimiques et prend son pognon, quant à Treat Williams et Dennis Farina qu’allaient-ils donc faire dans cette galère?
Reste Zack Galifianakis qui fait un numéro tout de sobriété. Comme quoi on peut faire du comique réussi sans convoquer le ban et l’arrière ban des effets et du sur-jeu.

Je vous passe la non réalisation du film et son montage faussement nerveux le tout sur une musique qui a tout du boucan plus que de la mélodie.

rueducine.com-jackpot-photo

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Course poursuite abracadabrantesque dans New York pour se rendre le premier chez la psy. Au secours !

L’ANECDOTE

L’origine du titre américain « What happens in Vegas » vient d’une sorte de proverbe disant « Ce qui arrive à Vegas reste à Vegas » tellement il peut se passer d’événements dans cette ville et qu’il vaut mieux oublier une fois rentré chez soi.

NOTE : 06/20

Video & Photo

1 videos 5 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *