Synopsis

Après guerre 39/45 Frank McCloud arrive en Floride par le bus. Il se rend à Key Largo à l’hôtel tenu par James Temple et sa fille Nora. En chemin il apprend que deux indiens ont fui la police et sont activement recherchés. Quand il arrive à l’hôtel, il est accueilli par trois personnages peu sympathiques qui lui annoncent fermement que l’hôtel est fermé. Il y a aussi une femme portée sur le whisky. Finalement McCloud apprend que Temple est sur le quai avec sa fille. Il les rejoint et leur apprend qu’il vient leur parler de leur fils mort à la guerre. Il leur assure que leur fils s’est conduit en héros durant la campagne d’Italie. Mais un ouragan menace…

rueducine.com-key-largo-bogart-robinson-bacall-barrymore

CRITIQUE

Quatrième et ultime film du mythique couple Humphrey Bogart /Lauren Bacall.

Si le film de John Huston est un bon film noir, le  couple était cependant mieux employé dans les deux films de Howard Hawks « Le port de l’angoisse » (« To have and have not« ) (1944) et « Le grand sommeil » (« The big sleep« ) (1946).

Adaptation libre d’une pièce de théâtre jouée à Broadway entre 1939 et 1940, le film malgré les libertés qu’il s’offre s’avère un peu trop théâtral.
Pourtant John Huston tente de multiplier les scènes extérieures. Mais la séquence durant l’ouragan où tous les protagonistes sont enfermés dans l’hôtel est un peu longuette et ne fait guère monter le climax. Le huis-clos a cependant de bons moments de tensions.

Les scènes avec le couple Bogart/Bacall sont finalement assez décevantes. Pas assez intimistes, pas suffisamment longues. Heureusement Lauren Bacall a l’éloquence dans le regard et peut faire passer ses sentiments sans le moindre dialogue.

rueducine.com-oscar1Lionel Barrymore, Claire Trevor et Edward G. Robinson s’en sortent mieux, leurs scènes étant plus fortes. Claire Trevor recevra l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Quoiqu’il en soit un film de John Huston même un tant soit peu en-dessous mérite que l’on s’y attarde.

Max Steiner montre l’étendue de son talent avec ce splendide score.

 

rueducine.com-key-largo-bogart-bacall

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Johnny Rocco contredit par Franck McCloud assène trois gifles à son contradicteur. Pour ce dernier impossible de répondre sans y laisser la vie, sans non plus passer pour un lâche. Très bonne scène pour Humphrey Bogart.

L’ANECDOTE

Quatrième des 6 films réalisés par John Huston et interprétés par Humphrey Bogart.

NOTE : 14/20

Video & Photo

1 videos 17 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *