Synopsis

New York fin des années 1970, Ted Kramer est un créatif dans une société de publicité. Il est enseveli sous le travail et voit peu sa femme et son enfant. Alors que son supérieur lui propose un énorme budget et la promotion qui va avec, le soir quand il rentre chez lui pour annoncer la bonne nouvelle à sa femme Joanna, celle-ci lui annonce qu’elle le quitte, qu’elle ne supporte plus cette vie, et qu’elle s’en va en lui laissant leur enfant Billy âgé de 6 ans. Pour Ted c’est un chamboulement. Lui qui ne s’est guère préoccupé de son fils ou de la tenue de l’appartement, le voici contraint d’apprendre à vivre avec son fils, les tâches ménagères et son travail accaparant…

CRITIQUE

Je me souviens du tapage qu’avait fait ce film auréolé de 5 Oscars (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleure actrice dans un second rôle et meilleure adaptation) lorsqu’il était arrivé en France.

Ainsi que de son succès populaire dans un pays (la France) où cette séparation régularisée par une décision de justice se développait sensiblement.
Le film servait-il de modèle ? d’exutoire ?

Aujourd’hui ce film sur les droits et les capacités d’un père à éduquer un enfant semble vain. Mais replacé dans son contexte du début des années 1980 où la femme aux Etats-Unis est considérée comme l’éducatrice de l’enfant, et le père le pourvoyeur de nourriture qui apporte argent et sécurité, le film en renversant (à moitié) ces valeurs était sûrement nécessaire.

A ce jour le film m’a paru quand même un peu « clichetonneux » sur les rapports de l’homme avec son travail dont il est quasiment esclave, ainsi que sur l’image du couple.

Ce qui m’a paru intéressant c’est le côté procédural qui aux Etats-Unis peut mener très loin les haines dans le divorce.

Je regrette que le film s’achève sur un retournement de situation peu crédible, et mielleux.

Si la réalisation n’est guère inventive, les interprétations de Dustin Hoffman et Meryl Streep sont irréprochables, évitant au mieux le pathos.

 

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Le témoignage devant la cour de l’ex-meilleure amie de Joanna devenue meilleure amie de Ted. Belle scène où les sentiments contradictoires s’entrechoquent.

L’ANECDOTE

Meryl Streep a participé à l’écriture de ses dialogues.

NOTE : 12/20

Video & Photo

1 videos 13 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *