rueducine.com-papillon-1973
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

France, 1933, quelques dizaines de prisonniers sont amenés sous bonne garde au port pour être déportés dans le bagne de Guyane. Parmi ces prisonniers un certain Papillon surnom du à un tatouage sur la poitrine et Louis Dega. Le premier est accusé à tort de meurtre. Le second est un faussaire qui a ruiné des milliers d’épargnants en émettant de fausses actions. Sur les conseils d’un autre détenu, Papillon se rapproche de Louis Dega homme marié et dont l’épouse possède une fortune. Il est nécessaire pour survivre au bagne d’avoir de l’argent. Papillon propose à Louis Dega sa protection contre un financement de sa prochaine évasion. Après le meurtre en cale d’un prisonnier, Dega accepte le marché…

rueducine.com-papillon-photo

CRITIQUE

Ce film est un classique du film carcéral et du film d’aventures.

Même si de nos jours il peut paraître un petit peu long à suivre, la réalisation impeccable, la qualité du scénario, et les magnifiques interprétations de Dustin Hoffman et Steve McQueen, en font un film incontournable pour tout cinéphile.

Le film est l’adaptation d’un « récit » d’un ancien bagnard français nommé Henri Charrière (1906-1973) déporté à Saint-Laurent-du-Maroni en 1933. Il n’est pas publié chez Robert Laffont en tant que biographie. Car celui-ci est en partie édulcoré et mélange plusieurs faits se rapportant à d’autres bagnards qu’il s’approprie, et se donne ainsi le beau rôle.

Il n’empêche que l’adaptation est magnifique, les événements s’enchaînent et suscitent l’intérêt du spectateur pris dans ce tourbillon d’inhumanité et d’injustice qu’a été le système pénitentiaire français entre le milieu du XIX siècle et 1946 date de l’arrêt du fonctionnement du bagne.

Dalton Trumbo auteur de « Spartacus » (1960) de Stanley Kubrick et « Exodus » (1960) de Otto Preminger  a écrit un scénario palpitant de bout en bout qui alterne (grâce aussi au montage) temps forts et temps faibles qui permettent au spectateur de souffler de temps en temps au long de ces 150 minutes de projection.

rueducine.com-papillon-photo (4)
Franklin J. Schaffner après son grandiose « Patton » ne perd pas la main et réalise de main de maître ce film qui s’inscrit dans le genre carcéral en première partie pour s’orienter vers le film d’aventures dans sa seconde partie.

Hymne à l’amitié et à la solidarité masculine dans des conditions atroces d’oppression et de corruption généralisée, ce film offre à Steve McQueen et Dustin Hoffman parmi leurs plus grands rôle à l’un comme à l’autre.  D’autres grands thèmes traversent le film le courage, l’intégrité, et l’humanisme.

La reconstitution du bagne est grandiose le film ayant été tourné dans sa majeure partie en Jamaïque.

4éme collaboration entre le réalisateur et Jerry Goldsmith (1929-2004).  « The stripper » (1963) « La planète des singes » (« Planet of the apes« ) (1968),  et « Patton« 1970 ». Les musiques de films composés pour Franklin J. Schaffner (1920-1989) sont parmi les plus mémorables du compositeur.

 

rueducine.com-papillon-photo (2)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La seconde sortie de Papillon du camp de discipline. Le personnage prend un sérieux coup de vieux. Magnifique Steve McQueen.

L’ANECDOTE

Dalton Trumbo  a été un des 10 de Hollywood pendant la chasse aux sorcières des activités dites « antiaméricaines ». Cette mise au ban l’a contraint à l’exil au Mexique. C’est un scénariste les plus prestigieux d’Hollywood. Il est le réalisateur d’un unique film « Johnny s’en va-t-en guerre » (« Johnny got his gun« ) (1971).

NOTE : 15/20

Video & Photo

1 videos 17 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *