Synopsis

Fin des années 1960 en été,  Jean-Paul et Marianne forment un jeune couple non marié qui passe des vacances dans une superbe villa sur les hauteurs de Saint Tropez. La maison leur a été prêtée par des amis partis ailleurs. Les jours coulent paisibles jusqu’à l’arrivée de Harry avec sa fille Pénélope. Harry a connu Jean-Paul il y a quelques années. Il a aussi été l’amant de Marianne avant que Jean-Paul ne la connaisse. Entre le quatuor s’instaure un jeu de domination et de séduction pervers et fatal…

rueducine.com-la-piscine-delon-schneider

CRITIQUE

Des films comme celui-ci on n’en ferait plus aujourd’hui. Il se passe 1 heure avant que le drame n’ait lieu ramenant l’enquête policière à la portion congrue. Mais une heure magnifique qui va faire basculer le jeune Jean-Paul dans le meurtre et ruiner un couple déjà déstabilisé par la venue de Harry et sa fille.

Le scénario de Jean-Claude Carrière, un des plus brillants scénariste français, et de Jacques Deray sur un sujet de Jean-Emmanuel Conil (pseudo de Alain Page) est un magnifique chassé croisé de regards, de non-dits, de séductions feintes ou réelles, de tensions sexuelles, d’amitiés teintées de haines, et de rapports de forces. Tout cela exacerbé par la chaleur et l’alcool.
Ce thriller psychologique se poursuivra jusque dans l’enquête policière finale.

Autant dire que les acteurs se doivent d’être exemplaires. Et c’est bien le cas. Alain Delon, Romy Schneider, Maurice Ronet et Paul Crauchet sont phénoménaux. Il  n’en est pas de même pour Jane Birkin un peu en décalage et pas encore en pleine maîtrise du métier d’actrice.
Romy Schneider et Alain Delon sont particulièrement magnétiques. Alors que le couple est séparé depuis 5 ans.

La réalisation de Jacques Deray est splendide et filme les visages de ses acteurs avec le plus grand soin.
On peut dire que le film est un classique. Outre Atlantique il est reconnu comme étant un chef d’oeuvre du cinéma français et souvent pris en exemple lors des interviews des acteurs ou réalisateurs à Hollywood.

Michel Legrand écrit une belle musique jazzy. Il reprendra quelques notes du thème et adoucira la rythmique pour le film de Robert Mulligan « Un été 42 » (« Summer of  ’42« ) (1971).

 

rueducine.com-la-piscine-delon-deray-schneider

 

Ce film est recensé dans la page : LE FILM POLICIER ET LE THRILLER FRANÇAIS DE 1945 à 2015.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La scène du repas chinois. Les quatre protagonistes réunis autour de la table « se tournent autour » par des sous entendus et des insinuations. Admirable scène de quatre fauves en cage ouverte qui s’aiguisent l’appétit.

 

L’ANECDOTE

La production qui avait décidé d’un tournage en anglais et en français cherchait une actrice américaine pour tourner le rôle de Marianne. Angie Dickinson était notamment sur la liste. Mais Alain Delon a dit: « Ce sera Romy Schneider, ou je ne tourne pas!« .
Il a tourné le film.

NOTE : 16/20

 

Video & Photo

1 videos 5 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *