Synopsis

Boston années 1980, le policier Joe Paris est réveillé chez lui par ses collègues qui l’accusent du meurtre d’un propriétaire d’un bar à la mode qui trempait dans des affaires illicites et faisait à l’occasion l’indic. Problème : Joe Paris ne se souvient plus de rien il s’est saoulé toute la nuit. Une jeune avocate aux dents longues se porte volontaire pour défendre le dossier…

CRITIQUE

Petit film policier aux ambitions très limitées.

Malgré le duo d’acteurs Burt Reynolds/Theresa Russell, qui sur le papier est bien alléchant, le film après une ouverture réussie s’enlise dans un ronronnement jusqu’au final.
Les scènes les mieux réussies sont celles qui opposent l’avocate au District Attorney James Nicks. Ned Beatty relève la sauce quand il apparaît.

Même la musique de Henry Mancini (1924-1994) est à côté de la plaque.

Ultime réalisation de Michael Crichton (1942-2008). Ceci explique sûrement cela.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La scène d’ouverture. Un dépressif veut se suicider d’un pont de la ville. Mais la corde au cou il aperçoit en hauteur les jambes d’une personne. Il retire le nœud coulant de son cou pour attraper les jambes. Quand il tire, le cadavre lui tombe dessus et lui et le cadavre tombent dans le vide… La scène fait passer le spectateur par plusieurs émotions jusqu’à un fou rire mêlé d’effroi.

L’ANECDOTE

Michael Crichton est romancier et l’auteur de quelques best sellers : « Congo » (1980), « Sphère » (1987) « Jurassic Park » (1990), « Soleil levant » (1992).

NOTE : 10/20

Video & Photo

13 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *