Synopsis

Guillaume Canet la quarantaine bien sonnée, tourne un film. A la fin de la journée de tournage, lors d’une discussion sa partenaire lui dit de façon anodine qu’il ne fait plus partie des acteurs « baisables » pour les jeunes femmes. Que depuis qu’il vit avec sa femme Marion Cotillard, qu’il a un môme et qu’il passe sont temps libre avec les chevaux, il n’est plus très rock’n roll. Guillaume Canet prend cette réflexion très mal et décide de changer son image…

CRITIQUE

Comédie sous forme d’autobiographie parodique.

On peut regretter que la comédie soit trop étirée sur la fin. Effectivement la transformation physique de Guillaume Canet occupe trop de place et rend la fin du film longuette.

Guillaume Canet et Marion Cotillard prennent visiblement plaisir à jouer de leur image. Nous avons affaire à une nouvelle génération d’acteurs pour lesquels l’image qu’ils renvoient au public les préoccupe moins que les générations antérieures et n’hésite pas à la triturer en mélangeant le vrai du faux.
Guillaume Canet n’hésite pas à parler de la carrière hollywoodienne de sa femme, et de la plus grande célébrité de Marion Cotillard qu’il lui faut aussi gérer avec son amour-propre.

Même Johnny Hallyday (1943-2017) en fin de vie joue le papy rangé du rock’n roll à qui il ne reste plus que fumer une cigarette en cachette comme geste de rébellion (envers sa femme) et qui pense que la rock’n roll attitude c’est devenu ringard.

 

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Guillaume vient voir ses producteurs et amis les frères Attal. Mais à cause de sa chirurgie plastique foireuse, il vient de planter un tournage au bout de trois semaines. Colère noire des deux frères qui exigent un remboursement des frais engagés. 400 000€. Guillaume tente d’amadouer les deux producteurs en leur annonçant que le film sur Marion Cotillard ne se fera pas. Elle refuse catégoriquement. Mais il a une idée. Faire un film sur lui! Colère décuplée des deux producteurs qui finissent par lui lancer toutes sortes d’objet jusque dans la rue.
Enorme scène comique.

L’ANECDOTE

Après l’échec de « Blood ties » (2013) remake du film « Les liens du sang » de Jacques Maillot avec Guillaume Canet et François Cluzet, Guillaume Canet a pris du recul en se recentrant sur la compétition de saut à cheval avant de revenir au long métrage avec « Rock’n roll« .

NOTE : 14/20

Video & Photo

1 videos 1 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *