rueducine.com-sens-unique-1987
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

Washington fin des années 1980, le commandant Farrell officier de la marine, est interrogé par deux hommes sur ses relations avec le ministre de la défense David Brice. Flash-back. Farrell retrouve un ami d’études Scott Pritchard lors d’une soirée huppée de Washington. Pritchard travaille pour David Brice. Il présente Farrell à Brice qui le snobe. Pendant cette soirée Farrell rencontre Susan. Elle s’ennuie, lui aussi et au bout d’un moment ils décident de quitter la soirée dans la limousine de David Brice dont Susan est la maîtresse. Après une nuit amoureuse, Farrell repart en mission quelques semaines à bord de son navire. Parce qu’il a sauvé un homme héroïquement, David Brice veut avoir Farrell dans son équipe et grâce à lui mieux combattre un projet pharaonique de sous marin indétectable au financement plus qu’incertain et abyssal. Quand Farrell revient, il reprend sa liaison avec Susan. Mais il supporte mal qu’elle reste la maîtresse de David Brice…

rueducine.com-sens-unique-photo

CRITIQUE

Film bancal.

Le scénario tiré d’un roman de Kenneth Fearing est aussi le remake transposé dans la capitale fédérale du film de John Farrow « La grande Horloge » (« The big clock« ) (1948).
Cependant le scénariste et le réalisateur mettent du temps à installer l’intrigue. Puis celle-ci déçoit car elle est un peu poussive et pas très inspirée. Parfois même assez peu réaliste. Côté espionnage le compte n’y est pas, côté thriller c’est poussif et répétitif, et côté politique ce film effleure le genre.

Ce qui sauve le film c’est l’interprétation même si cette opinion n’est pas souvent partagée. On peut juste regretter la faible présence à l’écran d’un acteur de la trempe de Gene Hackman.
Je n’ai pas trouvé Sean Young si mauvaise comme beaucoup de critiques ont pu le prétendre. Kevin Costner tout auréolé du succès du film de De Palma « Les incorruptibles » (« The untouchables« ) montre qu’il mérite son nouveau statut de star hollywoodienne.

Roger Donaldson signe deux courses poursuites à pied plutôt bien foutues. Pour une fois les poursuivants talonnent vraiment le poursuivi.

Quelques jolis plans aériens du mall de Washington jusqu’au Pentagone illustrent les deux génériques. Et Wasihington s’avère être une ville photogénique.

Enfin Maurice Jarre signe une musique accrocheuse même si elle ne fait pas partie de ses plus grandes partitions. Il reprend pour cela le gimmick si ingénieux de « The Mackintosh man » noyé au milieu des sons électroniques.

 

rueducine.com-sens-unique-photo (4)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Farrell voyant que l’amie de Susan est en péril d’être assassinée poursuit deux barbouzes dans Washington. Il devient chasseur chassé dans une course poursuite dans les rues de Washington DC plutôt haletante.

L’ANECDOTE

Roger Donaldson tournera un film d’une autre envergure avec Kevin Costner « Treize jours » (« Thirteen days ») sur la crise des missiles à Cuba.

NOTE : 11/20

Video & Photo

1 videos 5 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *