Synopsis

1916, sur le front franco-allemand, le général Broulard vient voir le général Mireau dans le but de lui demander une offensive sur un objectif solidement tenu par les allemands. Vu l’état de ses troupes en partie décimées par d’incessants assauts inutiles et coûteux en vies humaines, il commence par refuser. Mais le général Broulard venu avec une promotion en poche si la prise de l’objectif était un succès, il fait changer d’avis le général Mureau. Lors d’une visite de ses troupes dans les tranchées quelques heures plus tard, et malgré l’évidence d’un moral des troupes très affaibli, il s’entretient avec le colonel Dax pour lui annoncer l’imminence de l’assaut de la côte 110. Le colonel Dax tente de l’en dissuader mais en vain. L’assaut lancé, une partie des troupes parvient à franchir quelques dizaines de mètres, mais le reste de la troupe ne peut même pas sortir de la tranchée. Les hommes sortis se font massacrer les survivants rebroussent chemin. Le général Mureau enfermé dans son orgueil décide de faire des exemples contre la lâcheté de ses hommes…

rueducine.com-sentiers-de-la-gloire-photo (3)

CRITIQUE

Un film interdit en France pendant 18 ans pour des raisons attentatoires à l’honneur de l’armée française ne peut que susciter un grand intérêt.

De plus sachant qu’il s’agit d’un film de Stanley Kubrick considéré comme génie du 7ème art cela ne peut qu’aiguiser notre appétit. Et l’on n’est pas déçu!

Stanley Kubrick adapte avec Calder Willingham et l’écrivain Jim Thompson, l’unique roman de l’écrivain Humphrey Cobb paru sous le titre éponyme en 1935.
L’écrivain se basait sur l’affaire des caporaux de Souain condamnés à mort suite à un procès inique mais surtout à des ordres d’attaque émanant de l’Etat Major français totalement absurdes au vu de la situation militaire et stratégique.

rueducine.com-sentiers-de-la-gloire-photo
Le film de Stanley Kubrick montre aussi l’antagonisme entre le monde des officiers et celui des hommes de troupe.
Aux premiers les châteaux, les bals, les alcools fins, les mondanités et les décisions qui doivent servir leur avancement parfois jusqu’à l’absurde. Aux seconds, la boue, la chaleur ou le froid, l’inconfort et la mort violente voire injuste.
Kirk Douglas interprète le colonel Dax proche de ses hommes et qui ayant fait du droit demande à être l’avocat des trois condamnés. Il est grandiose dans son rôle même si dans son attitude il reste américain.

Le film de Stanley Kubrick est une belle œuvre humaniste et un brûlot antimilitariste.

 

rueducine.com-sentiers-de-la-gloire-photo (4)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE 

Un prêtre vient rendre visite aux trois condamnés à mort. Superbe lumière pour une scène poignante.

L’ANECDOTE

Kirk Douglas est co-producteur du film par l’intermédiaire de sa société Bryna.

NOTE : 17/20

Video & Photo

1 videos 18 photos

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *