rueducine.com-le-silence-des-agneaux-1991
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

Quantico années 1990, Clarice Starling élève du FBI est convoquée chez son supérieur Jack Crawford. Celui-ci lui demande de bien vouloir se rendre à Baltimore pour soumettre Hannibal Lecter un tueur en série emprisonné  à un nouveau questionnaire. Il ne peut s’y rendre lui-même étant fortement occupé par la traque d’un autre serial killer dénommé Buffalo Bill…

rueducine.com-le-silence-des-agneaux-photo

CRITIQUE

Tout comme « L’arme fatale » (1987) et « Piège de cristal » (1988) ont revisité le polar, « Le silence des agneaux » de par sa forme et son fonds ouvre la voie d’un nouveau genre : les films sur les serial killers.
Dans ce sous-genre du thriller moderne deux autres jalons s’inscriront dans l’anthologie du septième art « Seven » (1995) de David Fincher et « Zodiac » (2007) toujours de David Fincher.
Beaucoup d’autres films ne seront que de simples objets de consommation courante. Aussi vite vus aussi vite oubliés.

Ce qui rend ce film remarquable c’est son aspect quasi documentaire comme s’il s’agissait d’un reportage sur les débuts d’une agent du FBI.

ais c’est aussi et surtout l’interprétation de Jodie Foster qui révèle un talent insoupçonné jusqu’à présent, et d’un Anthony Hopkins des plus effrayant qui soit tout en conservant une sobriété dans son jeu.

rueducine.com-le-silence-des-agneaux-photo (3)
Le film semble très documenté à la fois sur le travail du FBI, et sur les ressorts psychologiques des serial-killers. Le film est l’adaptation quasi parfaite d’un roman très réussi de Thomas Harris.

Le tueur en série James Gumb dit « Buffalo Bill » a été caractérisé par un mélange de trois tueurs en série ayant réellement existé. Ed Gein, Ted Bundy et Gary Michael.

Excellente musique de Howard Shore qui n’en rajoute pas dans les effets.

 

rueducine.com-le-silence-des-agneaux- photos (5)

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

La scène de confrontation entre Clarice Starling et Buffalo Bill. Dans le noir complet. Mais ce dernier à un atout : des lunettes nocturnes.

L’ANECDOTE

Avant de demander à Jodie Foster d’incarner Clarice Starling, Jonathan Demme avait invité Michelle Pfeiffer à l’interpréter. L’actrice effrayée par la noirceur du scénario après bien des tergiversations finit par refuser le rôle. Pour Hannibal « Le cannibale » c’est Robert Duvall qui s’est désisté au profit de Anthony Hopkins.

NOTE : 17/20

Video & Photo

1 videos 6 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *