rueducine.com-silverado-1985
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

Dans une baraque perdue où il se reposait, Emmett est assailli par 4 hommes armés. Il s’en débarrasse et poursuit sa route, en plein désert, il rencontre Paden un homme dépouillé de ses habits, de ses armes et de son cheval. Emmett lui sauve la vie. En chemin Paden retrouve son cheval et abat en légitime défense le voleur. Paden et Emmett se rendent à Turley une petite ville sur la route de Silverado. Pendant qu’ils se restaurent dans un saloon, ils assistent bien qu’ils l’aient défendu devant le shérif, à l’éviction d’un noir hors du saloon et hors de la ville…rueducine.com-silverado-photo (4)

CRITIQUE

Cette année 1985 est à marquer dans le marbre. Le western est un genre moribond mais sortent deux très bons films « Pale rider, le cavalier solitaire » de Clint Eastwood et donc « Silverado » de Lawrence Kasdan. Le point commun des deux films étant Scott Glenn qui dans « Silverado » fait avec son jeu… du Clint Eastwood.

Lawrence Kasdan et son frère Mark n’innovent pas le genre mais utilisent les archétypes du western avec bonheur.
Nous avons donc un potentat et sa bande d’hommes de mains patibulaires, quelques chevauchées en décor naturels grandioses, un shérif véreux, une ancienne amitié d’outlaw qui s’achève dans le sang, un duel final, un saloon, deux idylles, une caravane de chariots et 4 redresseurs de torts.rueducine.com-silverado-photo
Le film est très plaisant à suivre avec une belle ouverture et une fin très réussie. Une alternance de scènes fortes et scènes explicatives bien proportionnée, et une réalisation sans fioritures ni extravagances. Comme du bon cinoche d’antan.

De plus la production n’a pas mégotée sur le casting et s’offre de solides interprètes (Scott Glenn, Kevin Kline et Brian Donnehy) quelques surprises (Linda Hunt et John Cleese), une beauté (Rosanna Arquette) et une étoile montante  (Kevin Costner).
Un petit regret : que le personnage interprété par Linda Hunt ne soit pas un peu plus étoffé. La tragédie aurait pu être plus forte et le souvenir du film plus prégnant.

La musique de Bruce Broughton est plutôt transparente c’est dommage.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Comment se débarrasser de deux tueurs en même temps. Il suffit de faire comme Jack (Kevin Costner) lors du règlement de compte final. Deux pistolets, une détonation, deux morts.

L’ANECDOTE

Tout premier rôle important de Kevin Costner qui dans ce rôle de jeune cow-boy et chien fou rencontre la notoriété.

NOTE : 15/20

Video & Photo

1 videos 6 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *