rueducine.com-a-touch-of-zen-1971
Donne une note à ce film

SYNOPSIS

A la frontière entre Chine et Mongolie sous l’empire Ming, Ku ouvre sa boutique d’écrivain public et portraitiste. Un étranger entre dans sa boutique. Ku lui propose d’esquisser son portrait. L’inconnu accepte. Mais au bout d’un moment celui-ci remarque une femme dans la rue et abandonnant Ku, se met à la suivre. Ku intrigué suit l’homme. Il l’amène à une propriété abandonnée où s’y cache une femme…

CRITIQUE

King Hu (1931-1997) a au long de sa carrière repris a son compte le Wu xia pian, genre né au cinéma chinois dans les années 1920. Il est le père cinématographique Des Tsui Hark « Swordsman« , Zhang Yimou « Hero« , ou Ang Lee « Tigre et dragon« .

Le long tournage du film oblige son exploitation en deux volets. Puis ceux-ci ont été rassemblés. Mais il en sort plusieurs montage de durées variables allant de 170 minutes à 220 minutes.
Cette version de 170 minutes semble déjà pas mal longuette, surtout dans la première demi-heure.

De la même façon, la partie qui a lieu après la mort de l’eunuque (Ku qui recherche Yang) bien que spectaculaire et visuellement encore plus belle, elle ne découle pas « naturellement » des scènes précédentes et ressemble à un rajout au récit initial.

Quelques idées superbes (bataille dans une bambouseraie, personnages qui passent furtivement à travers le cadre dans de superbes décors naturels) seront reprises, mais je persiste à penser que tout pouvait être dit en 2 heures.

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

Ku recherche Yang il traverse ainsi plusieurs paysages. Magnifiques images.

L’ANECDOTE

Le tournage s’est étalé sur trois ans (1968-1970).

NOTE : 13/20

Video & Photo

1 videos 6 photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *