ARRET D’AUTOBUS (1956)

rueducine.com-arret-d-autobus-1956FILM DE : Joshua Logan
TITRE ORIGINAL : Bus stop
PAYS : USA
GENRE : Comédie, Western
AVEC : Marilyn Monroe, Don Murray, Arthur O’Donnell, Betty Field, Eileen Eickhart, Robert Bray, Hope Lange…
MUSIQUE : Cyril J. Mockridge & Alfred Newman

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Montana années 1950, Bo Decker un jeune cowboy qui ne connaît du monde que son métier et l’amitié virile qui le lie à Virgil Blessing, un vieux cowboy, se rend avec ce dernier à Phoenix pour participer à un grand rodeo duquel il compte bien ramener les principaux trophées. Dans l’autobus qui les mènent à la capitale de l’Arizona, Virgil suggère à Bo qu’il devrait profiter de cette sortie dans une grande ville pour se trouver une femme. « Pas jolie toute simple mais qui soit prête à coopérer et avec une bonne mentalité« . Sur quoi Bo après une courte réflexion répond « Je vais me trouver un ange« . Le soir même dans un cabaret il découvre « Chérie », son ange sur qui chante sur la scène au milieu du brouhaha des cowboys venus de tout le pays…

CRITIQUE : Joshua Logan aura laissé au moins ce film pour la postérité ce qui ne sera pas le cas de ses autres réalisations. Avec ce film il a eu comme un état de grâce. Tout d’abord par l’adaptation intelligente d’une pièce de théâtre qui quelques années auparavant faisait un tabac à Broadway.
Un premier merci à George Axelrod le scénariste qui a su sortir la pièce au cinéma et supprimer l’aspect statique du théâtre. Et lui donner des saveurs de western avec quelques ingrédients comme le saloon et la chanteuse, mais aussi le voyage à travers les paysages du Montana et de l’Arizona décors naturels de nombre de western.
Un deuxième merci à Marilyn Monroe qui trouve dans ce film avec celui des « désaxés » (« The misfits« ) de John Huston un de ses rôles les plus fouillés et les plus émouvants.
Un troisième merci à Don Murray qui pour son premier rôle au cinéma crève l’écran par sa vitalité, son bonheur de chaque instant et sa naïveté, au point de piquer un peu la vedette à Marilyn Monroe.
Ces deux acteurs sont soutenus par un solide casting dont Arthur O’Donnell et Eileen Eickhart sont les piliers. Enfin Joshua Logan sait filmer (pour ce film) les instants de comédie et les instants d’émotions.
Magnifique film.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Bo entre dans le cabaret et découvre sur scène son Ange qui tente de chanter dans un vacarme ahurissant. Bo fait alors montre d’autorité et à grands coups de sifflets obtient le silence pour que Chérie puisse s’exprimer sur scène. Du grand art jubilatoire.

NOTE : 17/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Marilyn Monroe qui voulait être prise pour une grande actrice venait fraîchement de prendre des cours à L’actor’s studio de Lee Strasberg.

FILMS DE Joshua Logan DEJA COMMENTES :