BAIE SANGLANTE (LA) (1971)

rueducine.com-la-baie-sanglante-1971FILM DE : Mario Bava
TITRE ORIGINAL : Reazione a catena
PAYS :
ITALIE
GENRE : Horreur, Slasher
AVEC : Claudine Auger, Luigi Pistilli, Laura Betti, Claudio Volontè, Leopoldo Trieste, Isa Miranda, Chris Avram…
MUSIQUE : Stelvio Cipriani

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Italie, aux abords d’une baie paisible, dans une villa cossue, une vieille contesse paraplégique est assassinée par son mari par pendaison, mais il est aussitôt assassiné lui aussi. Le tueur fait disparaître le corps du mari. Peu de temps après quatre jeunes touristes, décident de s’arrêter dans cette localité. Ils s’introduisent dans une villa inhabitée. les uns après les autres vont mourir sous les coups d’un mystérieux assassin…

CRITIQUE : Mario Bava, se détourne légèrement du giallo pour (peut-être) inventer ou tout au moins préciser le genre du slasher. Qu’en résulte-t-il ? A vrai dire c’est plutôt décevant. Car l’élimination de personnes de morts violentes et si possible à l’arme blanche, cela ne fait pas un scénario. Et si le début du film est très accrocheur, le film tourne rapidement à vide et l’ennui s’installe.
La fin est une catastrophe.
Quant à l’interprétation, les acteurs semblent perdus hébétés dans cette production sans queue ni tête. La faute sûrement à ce sous-genre sans grandes ambitions si ce n’est de faire de la pornographie meurtrière avec abondance de sang qui gicle. Il manque l’enquête policière ou le suspens du thriller pour susciter un intérêt.
Cependant le film bénéficie d’une photographie superbe, colorée, avec de forts contrastes, ainsi que d’une musique signée Stelvio Cipriani qui s’inspire du style de son aîné Piero Umiliani. Sur le plan esthétique le film est réussi.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Les deux enfants du couple homicide, tuent leurs parents d’un coup de fusil. Fin hautement improbable et des plus je-m’enfoutiste du cinéma.

NOTE : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Mario Bava s’est essayé à plusieurs genres du cinéma populaire italien: Le western, le peplum, la science fiction, le giallo et le film d’horreur. C’est surtout dans ces deux derniers genres qu’il s’est fait une renommée de petit maître.

FILMS DE Mario Bava DEJA COMMENTES :