BANDOLERO! (1968)

rueducine.com-bandolero!FILM DE : Andrew V. McLaglen
PAYS : USA
GENRE : Western
AVEC : James Stewart, Dean Martin, George Kennedy, Raquel Welch, Andrew Prine, Will Geer, Clint Richie…
MUSIQUE : Jerry Goldsmith

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : 1867, petite ville de Valverde dans le Texas, la bande de Dee Bishop pille la banque mais cela tourne mal : un des bandits est tué ainsi qu’un riche fermier. Ils sont cueillis à la sortie de la banque et mis en prison. Quelques temps après le procès les voici tous condamnés à mort. Mais un homme qui apprend par le bourreau itinérant la prochaîne exécution dont il sera le maître de cérémonie, lui subtilise sa place et se rend à Valverde. Par un subterfuge, il parvient à faire évader la bande aussitôt prise en chasse par toute la ville. Le faux bourreau en profite pour dévaliser la banque tranquillement…

CRITIQUE : En dépit d’un beau casting, nous avons droit à un western plutôt plan plan. Deux scènes d’action en tout et pour tout : une furtive lors de l’attaque de la banque, l’autre à la fin du film. Au milieu une vaste chasse à l’homme entre un shérif amoureux de l’otage prise par la bande des frères Bishop.
Andrew McLaglen s’attarde surtout sur ces deux frères atypiques l’un ancien soldat nordiste, interprété par James Stewart et l’autre ancien de la bande à Quantrill (un ancien de l’armée confédérée qui se recycle dans le pillage et l’assassinat) interprété par Dean Martin.
Le réalisateur spécialiste du western fait montre de métier et parvient quand même à maintenir un intérêt tout au long du film et alterne les scènes viriles et les scènes de comédie.
La chasse à l’homme évolue au milieu de desfiladeros où pullulent les bandits mexicains appelés bandoleros. On peut regretter qu’ils ne soient pas plus présents ce qui aurait un peu pimenté la sauce bien fade.
Raquel Welch joue un peu plus que les utilités cela n’est pas si mal.
Enfin Jerry Goldsmith livre une musique un brin goguenarde.

Lire d’autres critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : Rattrapés dans le village mexicain abandonné, Mace Bishop qui ne se prive pas de faire la morale à son frère doit lui avouer qu’il a pillé la banque. Jolie scène de comédie.

NOTE : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

FILMS DE Andrew V. McLaglen DÉJÀ COMMENTÉS :