BANZAÏ (1983)

rueducine.com-banzaï-1983FILM DE : Claude Zidi
PAYS : FRANCE
GENRE : Comédie, Aventures
AVEC : Coluche, Valérie Mairesse, Eva Darlan, François Perrot, Marthe Villalonga, Didier Kaminka, Jean-Marie Proslier, Zabou Breitman…
SCÉNARIO : Claude Zidi, Didier Kaminka , Michel Fabre
MUSIQUE : Vladimir Cosma

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Michel Bernardin pour Planète Assistance. Il est dans les bureaux parisiens et met en relation les clients en détresse à l’étranger avec les services autochtones. Michel est fiancé avec Isabelle hôtesse de l’air. Isabelle a promis à Michel de trouver un emploi plus sédentaire. Son amie Sophia qui tient une agence de voyage doit l’embaucher très prochainement. Mais alors qu’elle pensait pouvoir quitter sa compagnie aérienne aussitôt, celle-ci lui démontre qu’elle doit travailler encore 3 semaines soit 6 longs courriers.
Michel quant à lui, suite à une bévue qui l’a conduit dans les geôles d’un commissariat et a obligé son directeur a venir l’en sortir doit à présent voyager pour porter lui-même assistance aux clients…rueducine.com.banzai-photo

CRITIQUE : Claude Zidi avec ce film touche à nouveau le fond après des « Les bidasses s’en vont en guerre » (1974), « Les sous-doués » (1980), « Les sous-doués en vacances » (1982).
Le réalisateur qui détient une filmographie somme toute médiocre, (heureusement que des films comme « Les ripoux » (1984), « Association de malfaiteurs » (1987) et « Deux » (1988) relèvent pas mal le niveau, sinon j’eusse écrit « minable »), semble ici à son niveau.
Le scénario est paresseux et n’est qu’une vague succession de sketchs plus ou moins exotiques tenus par un très mince fil rouge. Dès le générique avec une jeep qui tourne en rond dans le désert sur la musique pas très inspirée de Vladimir Cosma, le réalisateur donne le ton en mode mineur et 5 bémols à la clef.
Heureusement que pour certains de ces sketchs, Coluche y a largement mis de son talent de showman. Je pense notamment à celui avec l’épicier arabe.
Valérie Mairesse est bien mignonne mais c’est à peu près tout.
Quant aux autres acteurs, ils cachetonnent : c’est toujours ça de gagné! J’ai malgré tout eu de la peine d’y voir François Perrot et Eva Darlan, j’attendais mieux de leur part. Eux aussi je présume.
L’humour du film est aujourd’hui largement dépassé, et ne doit faire rire qu’une petite poignée d’adeptes des partis xénophobes hexagonaux, ou des gamins de moins de 6 ans, qu’un chameau qui blatère, et qu’une allergie aux piqûres de moustique amusent.
L’interprétation de Coluche est sincère mais ne suffit pas à sauver cette catastrophe.
Passez votre chemin, brave gens, et écoutez plutôt une anthologie des sketchs de Coluche.

[display_podcast]

rueducine.com.banzai-photo (2)

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : Un automobiliste tombe en panne au moment ou la voiture de Michel Bernardin arrive. Il lui demande de pousser son véhicule. Michel Bernardin bonne pâte accepte, et en poussant avec son automobile, la voiture en panne il s’accroche malencontreusement à la boule de caravane.  Gag long, éculé et désastreux.rueducine.com.banzai-photo (5)

NOTE : 05/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Le jeune Rachid Ferrache qui sort du succès de « L’as des as » (1982) de Gérard Oury avec Jean-Paul Belmondo, a enchaîné avec ce film. rueducine.com.banzai-photo (6)

FILMS DE Claude Zidi DÉJÀ COMMENTÉS :