BATTANT (LE) (1983)

rueducine.com-le battant-1983FILM DE : Alain Delon
PAYS : FRANCE
GENRE : Policier, Thriller
AVEC : Alain Delon, Pierre Mondy, Michel Beaune, François Périer, Anne Parrillaud, Richard Anconina, Andréa Ferréol, Gérard Hérold, Jean-François Garreaud, Marie-Christine Descouard…
SCÉNARIO : Christopher Frank, Alain Delon
MUSIQUE : Christian Dorisse

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Paris années 1980, Jacques Darnay sort après 8 ans de prison pour le braquage d’une bijouterie, durant lequel  le bijoutier a été assassiné. Des diamants ont été dérobés et jamais retouvés par la police. Au même moment dans le café de Pierre Mignot ex complice et ami de Darnay, trois hommes viennent le cuisiner à propos des diamants, mais il parvient à leur échapper. Jacques Darnay prend contact avec Mignot. Pour Darnay, si Mignot a réussi à échapper aux trois sbires, c’est un piège pour les suivre à la trace alors qu’ils vont récupérer les diamants…

CRITIQUE : Deuxième réalisation de l’acteur Alain Delon. Il s’agit de l’adaptation du roman éponyme d’André Caroff. Et c’est Christopher Frank qui co-écrit le scénario avec le producteur, scénariste, réalisateur et acteur Alain Delon.
Dans ce film calibré pour sa personne, exceptée une ouverture du film ayant pour vedette Michel Beaune, tous les plans suivants se déroulent avec Alain Delon. Rien d’extraordinaire n’attend le spectateur.
Le film manque de peps, l’action est un peu mollassonne, et l’interprétation générale semble elle aussi filer gentiment en attendant que cela se termine.
Anne Parillaud est à nouveau l’atout charme du film (Elle l’était déjà dans le premier film d’Alain Delon « Pour la peau d’un flic« ).  Le réalisateur s’autorise quelques mini instants d’autodérision. Alain Delon signe le film à la fin comme un peintre un tableau et dédie l’objet à René Clément son maître. On a un peu de mal à faire le rapprochement entre maître et élève (l’élève ayant encore bien des progrès à accomplir, pour que le spectateur s’y retrouve).
Christian Dorisse dégote une ritournelle au piano qui fait plutôt bien son job, donner du relief. Le musicien aurait pu trouver quelques mesures de plus car à force on se lasse un peu.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Jacques Darnay se retrouve prisonnier dans une cave. Ses geôliers le laissent seul et prennent la voiture pour un destin qui leur sera fatal. Bien sûr Darnay avec l’aide de la petite Nathalie parvient à se libérer. La ficelle est grosse et laisse son monde un peu perplexe devant tant de naïveté scénaristique.

NOTE : 11/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Christopher Frank (1942-1993) est un écrivain d’origine britannique mais de langue française. Il est appelé par le cinéma pour écrire des scénarios en commençant en 1974 par « Le mouton enragé » de Michel Deville. Il écrit ou coécrit de bons films comme « La dérobade » de Daniel Duval, « 3 hommes à abattre » de Jacques Deray, « Eaux profondes » de Michel Deville, « Une étrange affaire » (César du meilleur scénario) de Pierre Granier-Deferre, et « L’ami de Vincent » de Pierre Granier-Deferre. A partir de 1982 il passera à la réalisation avec « Josepha » (qui reçoit le César de la meilleure première oeuvre) d’après un de ses propres romans. Ses film suivants seront accès sur les femmes. « Femmes de personne« , « L’année des méduses« , « Elles n’oublient jamais« .

FILMS DE Alain Delon DÉJÀ COMMENTÉS :