BIENVENUE A BORD (2011)

FILM DE : Eric Lavaine
PAYS : FRANCE, ITALIE
GENRE : Comédie
AVEC : Franck Dubosc, Gérard Darmon, Valérie Lemercier, Luisa Ranieri, Lionnel Astier, Elisa Servier, Philippe Lellouche…
SCÉNARIO : Eric Lavaine, Hector Caballero Reyes
MUSIQUE : Jean-Michel Bernard

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS

Remy Pasquier surgit dans le bureau d’Isabelle DRH d’une société de voyage en croisière. Il interrompt un rendez-vous avec un autre candidat. Ce dernier par son bagage semble apte au poste d’animateur. Ce qui n’est pas le cas de Rémy Pasquier. Mais Isabelle lors de l’entretien avec l’importun reçoit un mail de son directeur qui lui annonce qu’il rompt avec elle et qu’il la vire. Isabelle par vengeance embauche Rémy Pasquier…

CRITIQUE

La différence entre un Blake Edwards et un Eric Lavaine est simple. Blake Edwards explore le comique de ses situations à fond. Et donc son film « La party » (1968) ou « La grande course autour du monde » (1965), vont au bout de la comédie qui finit pour « La party » en une maison hollywoodienne sens dessus dessous et envahie de mousse, et pour « La grande course autour du monde » en une gigantesque bataille de tarte à la crème.

Le film d’Eric Lavaine par son postulat de départ : « J’embauche une personne incompétente pour ruiner une croisière », ne va pas au bout de son propos. Le film reste bien sage, bien balisé, afin de plaire au public familial, et finit en improbable comédie romantique. Car le spectateur ne croit pas un instant à la possibilité de la moindre idylle entre la commandante du paquebot et l’animateur.

Le film s’encombre de seconds rôles inexistants : François Vincentelli et son bandit manchot, Enrico Macias dans le rôle (creux) de Enrico Macias, et Elizabeth Margoni qui fait une danse disco puis plus rien! Philippe Lellouche pas très bon dans son rôle de dragueur de croisière… Il y en a quelques autres…

Heureusement le trio à l’affiche du film a de l’abattage, leurs scènes sont suffisamment efficaces pour mener à la hausse le film. Certaines de leurs répliques font mouche et lorsque leurs scènes sont communes la mayonnaise prend bien pour retomber, hélas, aussitôt après.

Et puis il y a l’actrice italienne Luisa Ranieri dont la beauté apporte beaucoup. Elle s’inscrit dans une tradition d’actrices italiennes brunes et piquantes et non dénuées de talent qui remonte à Sophia Loren, Claudia Cardinale, Stefania Sandrelli, Monica Vitti, Laura Antonelli, Monica Bellucci, Caterina Murino…

Techniquement les plans larges du paquebot « Costa Atlantica » sont plutôt moches. Cela sent la maquette filmée dans une piscine.

La musique de Jean-Michel Bernard ne suscite pas grand intérêt.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

L’entrée dans le film de Rémy Pasquier (Franck Dubosc) pour un entretien d’embauche. On se dit que si le film continue ainsi, voire opte pour un crescendo dans le ton ça promet!

NOTE : 11/20

L’ANECDOTE

L’actrice Italienne Luisa Ranieri enchaîne cette année 2011 deux films avec Franck Dubosc en tête d’affiche. L’autre film étant « Le marquis » de Dominique Farrugia.

FILMS DE Eric Lavaine DÉJÀ COMMENTÉS :