BRAZIL (1985)

rueducine.com-brazil-1985FILM DE : Terry Gilliam
PAYS : GRANDE BRETAGNE
GENRE : Fantastique, Comédie dramatique, Politique
AVEC : Jonathan Pryce, Kim Greist, Robert De Niro, Michael Palin, Katherine Helmond, Bob Hoskins, Ian Holm, Ian Richardson, Peter Vaughn…
MUSIQUE  : Michael Kamen
MUSIQUE ADDITIONNELLE : Kate Bush

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Quelque part au XXème siècle des terroristes se rebellent contre un monde ultra bureaucratique et policier. Les tuyauteries ont pris sur l’espace vital des humains et les objets électroniques se détraquent. Dans ce monde oppressant, Harry Buttle chef de famille tranquille est arrêté chez lui devant sa famille par la police. C’est une erreur due à une mouche morte qui s’est coincée dans une imprimante qui est à l’origine de cette arrestation arbitraire. Sam Lowry jeune homme rêveur et Jill Layton voisine de Buttle tentent de faire libérer Buttle. Mais la bureaucratie, l’arbitraire de la dictature et la lâcheté des fonctionnaires vont se retourner contre eux.

CRITIQUE : Terry Gilliam est un réalisateur qui détient en lui tout un univers fait de tuyaux et de robots ménagers des années 50 recréés pour un monde futuriste. Ces objets qui semblent fonctionner à merveille finissent toujours par se détraquer. Terry Gilliam nous conte une fable plutôt pessimiste dans laquelle l’humour est omniprésent. Son imaginaire pour ce film est inspiré à la fois du « Procès » de Franz Kafka et du roman de George Orwell « 1984 » dont l’adaptation au cinéma Les décors impressionnants et très influencés par les monuments mussoliniens, staliniens ou nazis. sortent directement de l’esprit de Gilliam et c’est un sacré micmac là-dedans! Jonathan Pryce crève l’écran dans ce rôle de rêveur au destin tragique, broyé par un big brother effrayant.

[display_podcast]

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Les immeubles surgissent de terre dans un grand fracas formant un mur formidable empêchant Sam Lowry avec ses ailes de venir au secours de la belle Jill. Extraordinaire.

NOTE: 17/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Le film devait commencer par le vol d’une mouche depuis la forêt amazonienne (explication du titre du film outre la chanson « Brazil » que Michael Kamen a réorchestrée plusieurs fois) et qui de péripétie en péripétie finie écrasée sous une imprimante et à l’origine de l’erreur bureaucratique confondant Buttle et Tuttle (cette dernière partie est dans le film).rueducine.com-brazil-poster

FILMS DE Terry GilliamDEJA COMMENTES :