BUFFET FROID (1979)

rueducine.com-buffet-froid-1979FILM DE : Bertrand Blier
PAYS : FRANCE
GENRE : Comédie
AVEC : Gérard Depardieu, Bernard Blier, Jean Carmet, Michel Serrault, Carole Bouquet, Geneviève Page, Jean Rougerie, Denise Gence, Jean Benguigui, Marco Perrin
MUSIQUE : Johannes Brahms

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Paris La Défense fin des années 1970 Alphonse Tram, chômeur croise dans la gare du RER un comptable. Alphonse lui dit des choses étranges comme quoi il a des envies de meurtres, et que la nuit il fait des cauchemars parce que la police le poursuit sans jamais l’arrêter. D’ailleurs il a un couteau en poche et veut le donner à cet homme. ce dernier le refuse et le laisse sur un banc. Puis le couteau disparaît. L’homme prend le train. Plus tard Alphonse croise cet homme avec son couteau planté dans le ventre. Alphonse rentre chez lui dans un immeuble vide de tout locataire à La Défense. Sa femme qui l’attend lui annonce qu’un nouveau locataire vient d’arriver. Alphonse va le voir. C’est l’inspecteur Morvandieu. Alphonse lui raconte son étrange soirée, l’inspecteur lui conseille du repos. Un soir la femme d’Alphonse disparaît, avec le commissaire il trouve le cadavre étranglé. Un soir, on sonne Alphonse ouvre et l’assassin de sa femme vient pour s’excuser et pour voir le décor dans lequel vivait sa victime. Alphonse présente l’assassin à l’inspecteur. Tous trois sympathisent…

CRITIQUE: Formidable jeu de massacre. Bertrand Blier dynamite le récit et les conventions; il accumule les dialogues et les situations les plus invraisemblables. Tout cela dans un humour noir qui dans les années de fin du giscardisme secoue le cinéma et les spectateurs. De nos jours ça secoue moins, mais l’humour est toujours là, et les contre-pieds scénaristiques ainsi que les ellipses brutales continuent à malmener un cinéphile un peu plus averti. Pour que tout cela prenne il fallait du lourd côté distribution. Bertrand Blier s’appuie sur un Gérard Depardieu hors catégorie, sur son père Bernard Blier prêt à tout, et à Jean Carmet qui n’a peur de rien.  Les femmes de ce film misogyne sont elles aussi à la hauteur. Bref une grande réussite du cinéma français.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : La tentative d’assassinat par un quintette à cordes. Du surréalisme de haut vol.

NOTE : 16/20

L’ANECDOTE : Bertrand Blier après « Les valseuses » et « Préparez vos mouchoirs » a eu bien du mal à trouver des producteurs. Ce n’est que l’obtention de l’Oscar  pour ce dernier film qui a permis de lancer le projet, qui finalement se révèlera un succès d’estime auprès du public. Trop avant-gardiste?

FILMS DE Bertrand Blier DEJA COMMENTES :