CAPITAINE BLOOD (1935)

rueducine.com-capitaine-blood-1935FILM DE : Michael Curtiz
TITRE ORIGINAL  : Captain Blood
PAYS : USA
GENRE : Aventures, Cape et épée, Pirates
AVEC : Errol Flynn, Olivia de Havilland, Lionel Atwill, Basil Rathbone, Ross Alexander, Guy Kibbee
MUSIQUE : Erich Wolfgang Korngold

Voir plus de détails sur IMDB

SYNOPSIS : 1685 le roi d’Angleterre Jacques II voit son règne contesté par une partie de la population. Ses troupes répriment sévèrement les insurgés. Ceux-ci sont jugés à la hâte et condamnés à mort. Parmi eux un médecin, Peter Blood, qui fut jadis un soldat. Un conseiller du roi démontre le meilleur parti à tirer en envoyant les insurgés comme esclaves à la Jamaïque, plutôt que de les pendre. Au moins ils rapporteraient au Royaume. Peter Blood se retrouve donc sur l’île de la mer des Caraïbes, et vendu comme esclave. Son statut de médecin fait qu’il va se retrouver médecin du gouverneur de l’île…

CRITIQUE : Si le film a du mal à arriver au vif du sujet: la piraterie, il n’empêche que c’est un bien beau divertissement. Si l’on ne tient pas compte des approximations historiques (spécialité hollywoodienne), et d’un racisme (fugace) qui à la fin du film nous suggère qu’un esclave blanc c’est indigne , mais s’il est noir alors les choses sont bien ordonnées, le spectateur peut regarder ce film en toute quiétude. Tiré du roman de l’auteur de « Scaramouche« , Rafael Sabatiny, le film fait honneur au genre. le spectateur sera ravi par un scénario malin, un Errol Flynn qui virevolte et sait sourire avec impertinence, et une Olivia de Havilland amoureuse de son esclave. Les scènes d’actions sont spectaculaires, et les méchants (français, espagnols ou catholiques) sont réussis. Michael Curtiz filme tout cela avec une dextérité certaine dans des décors ma foi assez réalistes. La musique de Erich Wolfgang Korngold est une superbe composition.

Lire plus de critique sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : L’abordage final, du pirate rallié à la couronne d’Angleterre qui a changé de tête, contre un bateau français. Magnifique.

NOTE : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : C’est le premier film dans lequel Errol Flynn est en tête d’affiche. Michael Curtiz qui en 1935 tourna pas moins de 6 films avait pu remarquer quelque moi auparavant cet acteur dans son film « The case of the curious bride » dans lequel il n’avait qu’un petit rôle.

FILMS DE Michael Curtiz DEJA COMMENTES :