CERCLE DES POÈTES DISPARUS (LE) (1989)

rueducine.com-le-cercle-des-poetes-disparus-1989FILM DE : Peter Weir
TITRE ORIGINAL : Dead Poets Society
PAYS :
USA
GENRE : Drame
AVEC : Robin Williams, Robert Sean Leonard, Ethan Hawke, Gale Hansen, Josh Charles, Dylan Kussman, Norman Lloyd…
MUSIQUE : Maurice Jarre

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Etat du Vermont, États-Unis, années 1950, Welton Academy, Todd Anderson et Neil Perry pour cette nouvelle rentrée vont partager leur chambre. A la Welton Academy on y forme l’élite de demain. Dans les sciences ou l’économie. Autant Todd est timide autant Neil est extraverti. Neil retrouve ses camarades de l’année passée. Cette année sa classe aura un nouveau professeur de littérature anglaise Mr Keating qui très vite va faire montre d’anticonformisme dans son enseignement. Cela commencera par arracher l’introduction de leur manuel de littérature. Une partie des élèves est subjuguée par ce nouveau langage et cet enseignant énigmatique qui leur inculque l’art de vivre à fond chaque jour lançant sa devise « Carpe Diem »…

CRITIQUE : Face à ce film je suis assez embarrassé. Je ne peux pas dire que le film m’ait emballé. Le scénario de Tom Schulman est plutôt bien troussé, l’interprétation impeccable, et la réalisation qui bénéficie d’une très belle photographie est efficace. Peter Weir alterne temps forts et temps faibles tout au long de son film et maintient l’intérêt de spectateur.
Mais je regrette que le personnage de Keating soit un peu sacrifié dans le film. Le spectateur ne connaît pas les motivations de ce professeur anglais aux idées progressistes ayant femme à Londres et qui vient enseigner aux États-Unis dans une des écoles les plus strictes et conservatrices qui soit. Mais qu’allait-il faire dans cette galère? Quel en est son bénéfice? A la fin du film où part-il? Retour en Angleterre auprès de sa femme? Se retrouve-t-il au chômage? Dans une autre academie prestigieuse dont il secouera à nouveau le cocotier? Dans le premier campus qui voudra bien de lui? Voila en fait ce film me laisse sur ma faim.
En cela je trouve le film de Mike Newell « Le sourire de Mona Lisa » plus abouti.  Cependant bonne interprétation générale. Les ados sont formidables.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Bien entendu la scène finale dans laquelle le professeur Keating vient prendre dans sa classe ses affaires personnelles, et qu’en hommage pour lui, une partie des élèves montent sur leur pupitre, malgré la fureur du directeur de l’établissement présent qui a décidé de reprendre les cours de littérature.

NOTE : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Le film a une carrière triomphale en salle et est salué par la critique. Il reçoit l’Oscardu meilleur scénario original le David di Donatelloet le Césardu meilleur film étranger. Et bien d’autres prix.

FILMS DE Peter Weir DEJA COMMENTES :