CHAMADE (LA) (1968)

rueducine.com-la-chamade-1968FILM DE : Alain Cavalier
PAYS : FRANCE
GENRE : Comédie dramatique
AVEC : Catherine Deneuve, Roger Van Hool, Michel Piccoli, Jacques Sereys, Amidou, Irène Tunc…
SCENARIO : Françoise Sagan, Alain Cavalier
MUSIQUE : Maurice Leroux

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Paris années 1960, Lucille et Charles vivent en couple sans être mariés. Charles, la quarantaine est un grand bourgeois de Neuilly sur Seine et vit sur un grand train et la jeune Lucille qui approche la trentaine est une belle oisive qui suit Charles dans ses sorties mondaines. Mais un soir après une sortie au théâtre, Lucille est séduite par Antoine un jeune de son âge qui travaille chez un éditeur. Il vit avec Diane une riche veuve d’une trentaine d’années. Très vite Lucille et Antoine sont amants…

CRITIQUE : Françoise Sagan adapte son propre roman avec Alain Cavalier qui le met en scène. La chance du film c’est qu’il est interprétée par une Catherine Deneuve sublime de blondeur et un Michel Piccoli qui en une seule scène montre l’étendue de son talent. Ceci étant posé on se demande ce que peut trouver Lucile au fade Antoine qui n’a rien à lui offrir si ce n’est une vie dont elle ne veut pas.
Roger Van Hool à la carrière cinématographique assez peu étoffée est bien fade dans ce rôle.
La mise en scène est très élégante et très classique. Alain Cavalier devant sa compagne Irène Tunc (Diane) filme Catherine Deneuve au plus près et n’hésite pas à faire des plans « insistants » sur la plastique de l’actrice.
Le spectateur a donc du mal à comprendre la psychologie des personnages (surtout Lucile) puisqu’ils sont en porte-à-faux avec leur véritable nature. D’emblée l’impasse saute aux yeux.
De plus la vie de grands bourgeois même pimentée d’un adultère n’est guère passionnante, et l’oisiveté encore moins, puisque cela consiste à ne rien faire. Or le cinéma recherche plus le mouvement et l’action.
Il ne reste plus qu’à contempler un Paris filmé au mois d’Août et désertique, et une Catherine Deneuve belle, à tomber à la renverse.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Visite de Lucille et Antoine de la barre d’immeuble où Antoine veut emménager pour pouvoir héberger Lucille et son futur enfant. Un choc pour Lucile habituée aux pavillons de Neuilly sur Seine. Une scène clef qui fait re-basculer Lucille vers Charles…

NOTE : 12/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Irène Tunc (1934-1971) a été Miss France en 1954, Bien entendu l’Italie s’est jetée sur ce prix de beauté pour la lancer au cinéma. La fin des années 1950 et le début des années 1960 sont très fructueuses pour l’actrice qui tourne beaucoup de seconds rôles. Elle fut la compagne de Alain Cavalier. Elle perd la vie dans un accident de la route à 37 ans.

FILMS DE Alain Cavalier DEJA COMMENTES :