CONVOYEUR (LE) (2004)

rueducine.com-le-convoyeurFILM DE : Nicolas Boukhrief
PAYS : FRANCE
GENRE : Thriller
AVEC : Albert Dupontel, Jean Dujardin, François Berléand, Claude Perron, Julien Boisselier, Philippe Laudenbach, Aure Atika, Nicolas Marié, Gilles-Gaston Dreyfus, Olivier Lousteau…
MUSIQUE : Nicolas Baby

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Début des années 2000, un homme (Alexandre Demarre) se fait engager comme convoyeur de fonds. Trés vite on comprend qu’il enquête, sur une série d’attaque de fourgons. L’ambiance dans cette entreprise sur le point d’être rachetée par une société américaine, n’est pas franchement saine. Les convoyeurs se soupçonnent d’être les informateurs de la bande qui les harcèle, des bagarres fréquentes ont lieu, alcool et drogues circulent parmi eux. Certains sont suicidaires, d’autres déprimés, d’autres encore ultra violents…

CRITIQUE : Nicolas Boukrief est-il passé à côté du film? Je serai tenté de le croire.
Certes le sujet est original. Le monde des convoyeurs n’a quasiment jamais été mis à jour à ce point. Certes la distribution est impressionnante (et tout le monde s’en tire avec les honneurs). Certes le point de vue est astucieux (faire entrer un quidam dans ce monde pour assouvir une vengeance personnelle).
Certes la réalisation est pêchue… Mais, mais, mais, à la fin de la projection reste un goût d’inachevé, ou de too much. Car Nicolas Boukhrief n’hésite pas à en rajouter dans le concentré de malades mentaux qui sévissent à bord des fourgons blindés. A un certain moment ça n’est plus crédible. Et parfois risible.
Personne ne confierait des armes à de tels personnages. Et dans la réalité les bavures seraient innombrables.
Donc trop c’est trop. C’est juste une question de dosage.

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Alexandre Delamarre prend une chambre d’hôtel paye au mois et demande que personne ne vienne lui faire la chambre de tout son séjour on a cerné le personnage. Grosse interprétation d’Albert Dupontel

NOTE : 11/20

L’ANECDOTE : Il semblerait que le milieu des convoyeurs soit difficile à pénétrer. Culte du secret pour des raisons de sécurité, et exploitation du personnel par des salaires disproportionnés par rapport aux risques encourus. Nicolas Boukhrief a fait appel à une journaliste afin de mieux cerner ce genre d’entreprise et le personnel qui y travaille.

FILMS DE Nicolas Boukhrief DEJA COMMENTES :