DERNIERE CARAVANE (LA) (1956)

rueducine.com-la-derniere-caravane-1957FILM DE : Delmer Daves
TITRE ORIGINAL : The last wagon
PAYS : USA
GENRE : Western
AVEC : Richard Widmark, Felicia Farr,Susan Kohner, Stephanie Griffin,
SCENARIO : Gwen Bagni, James Edward Grant, Delmer Daves
MUSIQUE : Lionel Newman

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Arizona 1873, Todd un métis moitié blanc moitié comanche venge la mort de sa femme et ses deux fils. Il parvient à tuer ainsi trois des quatre frères Harper. Le quatrième Harper shérif de son état blesse Todd et le ramène pour le pendre. Mais une caravane de pionniers les rencontre. Harper décide d’accompagner les pionniers. Mais le traitement inhumain qu’il inflige à son prisonnier révulse les caravaniers. Alors que Harper frappe un enfant venu donner à manger à Todd, ce dernier profite de la confusion et d’une hache à sa portée pour tuer Harper. Le soir même tandis que 5 jeunes quittent le camp pour aller se baigner dans un torrent, le camp est attaqué par les apaches. Seul Todd en a réchappé bien qu’il ait été précipité dans un ravin…

CRITIQUE : Patrick Brion éminent critique de cinéma et créateur du « cinéma de minuit » sur la troisième chaîne publique de télévision française dit : « Un western de Delmer Daves ce n’est pas n’importe quoi! » Et il a bien raison. Après avoir tourné pour son premier western un grand film avec « La flèche brisée » (1950) 6 ans plus tard il atteint un des sommets du genre avec « La dernière caravane« .
Tout d’abord un scénario magnifique qui met en avant les valeurs de la communauté et de la solidarité supérieures aux valeurs individualistes pourtant très développées dans le western. C’est aussi un hymne à la tolérance sans tomber dans le manichéisme des bons blancs contre les mauvais indiens ou l’inverse. Il y a des êtres bons et odieux dans les deux communautés.
Le film ne manque pas de souffle et de lyrisme. Certains trouveront la scène finale un peu trop lyrique et bienheureuse. Mais cette scène était nécessaire car elle est le sacre de toutes les scènes précédentes. Certains mouvements de caméras parmi les paysages de l’Oak Creek Canyon où Delmer Daves séjourna parmi les indiens apaches, sont tout à fait somptueux. La magnificence du cinemascope et du technicolor est un atout majeur du film.
Delmer Daves tourne le film (hormis la scène finale du tribunal) en extérieur ce qui à l’époque est assez peu usité. Ce qui implique aussi un tournage épuisant dans des régions désertiques et semi-désertiques où la logistique est loin d’être aisée.
Le casting est un peu vampirisé par la présence magnétique de Richard Widmark mais les seconds rôles tenus par Felicia Farr, Susan Kohner et Stephanie Griffin (toutes deux dans leur premier rôle au cinéma et dont toutes deux auront une carrière courte) sont suffisamment bien écrits et interprétés pour susciter de l’intérêt à leur personnages.
Lionel Newman signe une belle musique western. facile à fredonner. Hélas introuvable!

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : La scène d’ouverture qui commence par un assassinat dans les 3 premières secondes. Percutant!

NOTE : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Dans sa jeunesse Delmer Daves (1904-1977) a vécu quelques temps parmi les Hopis et les Navajos. Il utilisa ces tribus pour illustrer les indiens dans ses films. Delmer Daves était aussi un homme d’une grande culture. Entre autres il possédait une immense bibliothèque sur tout ce qui avait pour sujet la conquête de l’ouest. Non seulement sur le plan historique mais aussi ethnologique et iconographique.

FILMS DE Delmer Daves DEJA COMMENTES :