DEUX ROUQUINES DANS LA BAGARRE (1956)

rueducine.com-deux-rouquines-dans-la-bagarre-1956FILM DE : Allan Dwan
TITRE ORIGINAL : Slighty Scarlet
PAYS : USA
GENRE : Film noir, Thriller
AVEC : John Payne, Rhonda Fleming, Arlene Dahl, Kent Taylor, Ted de Corsia, Lance Fuller, Buddy Baer…
SCÉNARIO : Robert Blees
MUSIQUE : Louis Forbes, Howard Jackson

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Dorothy une jeune femme rousse sort de prison, elle est attendue par une seconde rousse légèrement plus âgée, sa soeur June. Les deux femmes sont espionnées et photographiées par un mystérieux homme. La ville de City Bay est en pleine période électorale pour la mairie. June est la secrétaire et amante de Frank Jansen candidat qui a pour but de nettoyer la ville de sa mafia locale tenue par un certain Solly Caspar et son bras droit  Ben Grace. Mais Ben Grace qui est beau garçon joue un double jeu il pratique le chantage sur June et sa soeur et en même temps la séduit. Il appuie la candidature de Jansen en tuyautant celle-ci d’un possible assassinat sur un journaliste par Solly Caspar et sa bande…rueducine.com-deux-rouquines-dans-la-bagarre-photo-2

CRITIQUE : Film noir en couleur. Le genre du film noir est estimé s’étaler de 1942 à 1958. Nous sommes donc dans les dernières années du genre. Disparu en grande partie à cause de la couleur. Mais aussi d’un genre tellement rebattu par les séries B que les spectateurs son lassés par ce genre. De plus les salles qui les diffusent disparaissent.
Le film contient les canons du genre : un héros qui au fur et à mesure du film est acculé à prendre des décisions de plus en plus désespérées, une femme fatale, cleptomane et qui plus est, a une rivale qui est sa propre soeur.
Cependant si le film peut susciter de l’intérêt, il est loin de tenir en haleine le spectateur. Allan Dwan use et abuse des plans de la route en bord de mer en partie envahie de sable qui mène à la maison somptueuse du big boss mafieux en fuite. Et des véhicules arrivant dans l’allée en demi-lune. rueducine.com-deux-rouquines-dans-la-bagarre-photo (5)
L’interprétation John Payne est bien lisse, son personnage pervers méritait un peu plus d’engagement. Rhonda Fleming est meilleure mais c’est Arlene Dahl que l’on retient. Elle défend parfaitement son personnage de cleptomane qui plus est l’insatisfaction sexuelle la travaille.
Ted de Corsia en big boss en impose.
Le scénario est basé sur la corruption de l’amour et de la politique par l’argent. Cette thématique est intéressante mais à mon goût trop dilué dans l’histoire de la relation conflictuelle entre les deux sœurs.
Allan Dwan (1885-1981) un peu comme Nicholas Ray (« Johnny Guitar » (1954) et « Deux rouquines… » sont produits par le studio Republic) utilise des couleurs flamboyantes pour ce film noir qui est peut-être le chant du cygne d’un genre en perte de vitesse mais aussi celui d’un cinéaste à la carrière bien remplie auquel il restera 5 films à faire après celui-ci.rueducine.com-deux-rouquines-dans-la-bagarre-photo-4

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : Solly Caspar rentre chez lui après quelques semaines d’exil. Il trouve chez lui une jeune femme en l’occurrence Dorothy . Celle-ci est subjuguée par l’aisance du mafieux et par sa richesse. Scène réussie sur la puissance de l’argent et son pouvoir érotisant.rueducine.com-deux-rouquines-dans-la-bagarre-photo

NOTE : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Arlene Dahl a eu une carrière longue mais hélas dans des films de série B. Sa fin de carrière à partir de 1970 a été consacrée au petit écran.rueducine.com-deux-rouquines-dans-la-bagarre-poster

FILMS DE Allan Dwan DÉJÀ COMMENTES :