FLIC DE BEVERLY HILLS (LE) (1984)

rueducine.com-le-flic-de-beverly-hills-1984FILM DE : Martin Brest
TITRE ORIGINAL : Beverly Hills cop
PAYS :
USA
GENRE : Policier, Comédie
AVEC : Eddie Murphy, Judge Reinhold, John Ashton, Ronny Cox, Steven Berkoff, James Russo, Lisa Eilbacher, Stephen Elliott…
MUSIQUE : Harold Faltermeyer

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Etats-Unis, ville de Détroit dans les années 1980, le détective Axel Foley voit Mickey Tandino, un ami d’enfance débarquer. . Il vient de Los Angeles et lui annonce qu’il bosse comme gardien d’un entrepôt de Victor Maitland, un homme à la réputation douteuse. Mais le jour même il est assassiné. Le supérieur de Foley lui interdit de mener l’enquète et l’oblige à prendre des vacances. Il en profite donc pour retourner à L.A. et remonter la piste Maitland. La police de L.A. ne l’entend pas de cette oreille et il est suivi en permanence par deux flics. Axel Foley doit redoubler d’ingénuité pour semer la police de L.A. et mener à bien son enquête. Il sera en partie aidé d’une galeriste elle aussi amie d’Axel et employée de Maitland. Axel Foley met le nez dans un trafic de drogue…

CRITIQUE : Martin Brest est un réalisateur qui se fait rare et se trompe parfois autant dire que ses bons films sont à souligner. Même si ce film n’a pas la tenue de « Midnight run » son film suivant, « Le flic de Beverly Hills » est un film phénomène qui confirme Eddie Murphy au rang de star à Hollywood deux ans après « 48 heures » son premier film.
Et il y a de quoi le scénario est malin même si l’enquête est traitée un peu par-dessus la jambe. Martin Brest s’est plus intéressé à la comédie qu’à l’intrigue. Que la confrontation de son héros ait lieu avec un flic ou un malfrat l’action se base sur le potentiel comique et grande gueule de l’acteur principal. Et cet aspect là est vraiment réussi.
Le casting autour d’Eddie Murphy est remarquable: chacun tire son épingle du jeu. Sinon le film est très marqué années ’80 notamment par sa musique au synthétiseur. L’air y est entêtant mais à la fin du film agace un peu.
Ne parlons pas des costumes et coiffures cauchemardesques.
Mais l’essentiel est qu’on s’y amuse énormément!

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Axel Foley débarque dans un club très privé dans lequel se restaure Victor Maitland. Bien entendu il y sèmera une zizanie qui remontera jusqu’à la direction du Los Angeles Police Department.

NOTE : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Le film aura deux suites « Le flic de Beverly Hills 2 » de Tony Scott et « Le flic de Beverly Hills 3 » de John Landis. L’un et l’autre en deçà du modèle. Un quatrième opus est en préproduction à ce jour pour 2012.

FILMS DE Martin Brest DEJA COMMENTES :