FRANTIC (1988)

rueducine.com-frantic-1988FILM DE : Roman Polanski
PAYS : FRANCE, USA
GENRE : Thriller, Espionnage
AVEC : Harrison Ford, Emmanuelle Seigner, Gérard Klein, Alain Doutey, Laurent Spielvogel, Patrice Melennec, Artus de Penguern, Yves Rénier, Dominique Pinon…
SCÉNARIO : Roman Polanski, Gérard Brach
MUSIQUE : Ennio Morricone

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Richard Walker un médecin américain profite d’un congrès à Paris, pour refaire son voyage de noce avec sa femme. Arrivés à l’hôtel, ils s’aperçoivent qu’ils se sont trompés de valise. Le temps de prendre une douche et sa femme disparaît. Il rameute le concierge de l’hôtel, le directeur et le chef de la sécurité qui tentent de le rassurer. Sondra Walker semble s’être évanouie…rueducine.com-frantic-photo

CRITIQUE : Après l’échec de « Pirates » Roman Polanski nous offre ce superbe thriller. Ecrit par le réalisateur et son fidèle scénariste Gérard Brach. Le scénario a aussi été supervisé par Robert Towne scénariste de « Chinatown » (1974) de Roman Polanski, et « Yakusa » (1974) de Sydney Pollack.
Même si la partie espionnage s’avère au final décevante, les tribulations de cet américain ne parlant pas le français et immergé dans un Paris interlope est un très bon divertissement.
Roman Polanski qui ouvre son film sur un Paris accueillant avec des plans larges sur l’arrivée par le périphérique et la vue sur l’opéra depuis la chambre d’hôtel du couple Walker. rueducine.com-frantic-photo (5)Puis on passe à une sorte de place pavée peu engageante, pour ensuite passer sur des plans plus serrés de ruelles nocturnes, de parkings glauques, de cage d’escalier, et de toits en zinc.
Le suspens s’accroît par le fait que le héros ne parle pas français et donc limite ses contacts, et par là, les informations.
Emmanuelle Seigner rayonne. C’est son premier grand rôle au cinéma.
Harrison Ford fait dans la sobriété et l’économie d’effets. Un pur plaisir.
Enfin la musique d’Ennio Morricone allie les effets avec les guitares électrique, les synthétiseurs et l’accordéon. Une gageure! et une magnifique réussite.rueducine.com-frantic-photo (4)

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : La mort inattendue de Michelle lors de l’échange au pied de la statue de la Liberté. Filmée de façon remarquable.rueducine.com-frantic-photo (3)

NOTE :  15/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Emmanuelle Seigner deviendra « madame Polanski » une année plus tard.rueducine.com-frantic-poster

FILMS DE Roman Polanski DÉJÀ COMMENTÉS :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *