GRANDE SEDUCTION (LA) (2003)

rueducine.com-la-grande-seduction-2003FILM DE : Jean-François Pouliot
PAYS : CANADA (Québec)
GENRE : Comédie
AVEC : Raymond Bouchard, David Boutin, Benoît Brière, Pierre Colin, Lucie Laurier, Clémence Desrochers, Donald Pilon, Ken Scott, Rita Lafontaine…
MUSIQUE : Jean-Marie Benoît

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Dans le nord du Québec au début des années 2000, sur une petite île, le village de Sainte-Marie-La-mauderne (120 habitants), périclite. Les pêcheurs ont cessé leur activité et pour la plus part touchent des aides de l’Etat. Les gens fuient le village pour aller en ville trouver « une job » (un travail). Même le maire du village s’en va pour être policier sur le continent. Cependant un projet d’usine sur l’île est bloqué parce qu’il manque un médecin à demeure sur l’île. Il est donc urgent de trouver un médecin et de le convaincre de rester à Sainte-Marie-La-Mauderne. Pour cela il faudra savoir séduire le prétendant…

CRITIQUE : Voici une comédie sans prétention aucune et plutôt bien foutue. Jean-François Pouliot tient un scénario malin même si parfois il est un peu maladroit et ne va pas au bout du potentiel comique de certaines scènes. Mais baste! Comparée à certaines comédies françaises qui ne font rire que leurs auteurs, celle-ci à le mérite d’accomplir son but. La troupe québecoise est réjouissante et bien entendu leur accent ajoute à l’exotisme. Raymond Bouchard tient le film sur ses épaules endossant le rôle du meneur de cette grande séduction. Les seconds rôles sont tout aussi réjouissants. Le film a aussi une profondeur sociale sur la désertification au profit des villes, de la désindustrialisation, du chômage qui en résulte et de l’humiliation des hommes à vibre chichement de subventions et d’aides de l’Etat.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Tout les habitants du village sont réunis au bar du village pour y regarder un match de cricket dont ils ne connaissent pas les règles et ne comprennent rien afin de faire plaisir au médecin qui est un fan de ce sport. Tous font semblant  d’être de fervents supporters de l’équipe favorite du médecin.

NOTE : 15/20

L’ANECDOTE : Le film a reçu plusieurs prix internationaux dont le prix du public au festival de Sundance, le Grand prix au festival de comédie de l’Alpe d’Huez et 7 récompenses au Jutra (Césars québecois).

FILMS DE Jean-François Pouliot DEJA COMMENTES :