GREMLINS (1984)

rueducine.com-gremlins-1984FILM DE : Joe Dante
PAYS : USA
GENRE : Comédie, Horreur
AVEC : Zach Galligan, Hoyt Axton, Frances Lee McCain, Phoebe Cates, Polly Holliday, Corey Feldman…
SCÉNARIO : Chris Columbus
MUSIQUE : Jerry Goldsmith

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Chinatown de New York dans les années 1980 à la veille de Noël, Randall Peltzer cherche à faire un cadeau original à son fils. Il entre dans un magasin d’articles chinois tenu par un jeune garçon et un vieillard. Randall entend un bruit étrange et trouve un animal un mogwaï, tout aussi étrange dans le fond du magasin. Randall veut absolument l’acheter il propose 100 dollars puis 200, mais le vieillard refuse de le vendre. Randall quitte le magasin mais le jeune le retient et lui dit qu’il va convaincre son grand-père. Il revient avec le mogwaï mais prévient son acheteur qu’il faut absolument respecter trois choses. Tout d’abord ne pas exposer à une trop forte lumière le mogwaÏ, ne jamais le mettre en contact de l’eau et enfin et surtout ne jamais lui donner à manger après minuit…rueducine.com-gremlins-photo

CRITIQUE : Comédie horrifique qui n’est pas non plus dénuée de sens. Joe Dante à l’époque fait partie avec Robert Zemeckis de l’écurie de Amblin productions l’écurie de Steven Spielberg. Ce dernier propose à Joe Dante le tournage du scénario de Chris Columbus. Or Joe Dante a quand même une vision assez critique de la société américaine immature et consumériste à outrance. Le dernier quart d’heure est assez féroce. Sans être non plus révolutionnaire.
Les objets sont détournés de leurs fonction que ce soit les objets de la cuisine par lesquels la mère de famille se débarrasse des gremlins indésirables, ou encore les divers ustensiles de bricolage ou les articles de sport qui deviennent des armes par détournement. Tout cela est assez réjouissant. Scénariste et réalisateur s’amusent à faire tourner la soirée de noël en un cauchemar pour une petite bourgade tranquille. rueducine.com-gremlins-photo (3)
Il semble cependant que cette vision des choses soit plus du fait de Joe Dante. Ce qui lui a valu quelques frictions avec le studio. D’autant qu’il ne fait pas de cadeau non plus à la police de son pays composée de semi-abrutis un brin couards. Ce ne sont d’ailleurs pas les adultes (immatures et passifs, hormis la mère) qui vont sauver la situation mais deux grands adolescents aidés d’un mogwaï.
Le film est très bien écrit, très efficace dans sa dramaturgie, avec des acteurs inconnus mais néanmoins bons et une réalisation sans tape-à-l-oeil. De plus le film a l’intelligence d’être quasiment tous public, les scènes d’horreur ou de tension tournant rapidement à la comédie.
les bestioles qu’elles soient mogwaï ou gremlins sont réussies dans leur expressivité et plutôt bien animées (chapeau pour la scène dans la salle de cinéma).
La musique de Jerry Goldsmith est efficace sans faire partie de ses plus grandes compositions. Ce vétéran du cinéma d’horreur ou d’anticipation est rodé à ce genre de partitions. Ici il mâtine ses mélodies horrifiques avec les chants de noël. Singulier travail.rueducine.com-gremlins-photo (4)

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : Le grand-père vient rechercher le mogwaï. Pan sur les doigts! Et message écologiste sur la gestion de la planète par les américains.rueducine.com-gremlins-photo (2)

NOTE : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Petite apparition de Steven Spielberg dans le salon des inventions. rueducine.com-gremlins-photo (5)

FILMS DE Joe Dante DÉJÀ COMMENTES :