HOLD-UP A LA MILANAISE (1960)

rueducine.com-Hold-up-a-la-milanaiseFILM DE : Nanni Loy
TITRE ORIGINAL : Audace colpo dei soliti ignoti
PAYS : ITALIE
GENRE : Comédie italienne
AVEC : Vittorio Gassman, Nino Manfredi, Renato Salvatori, Tiberio Murgia, Carlo Pisicane, Riccardo Garrone, Mario Feliciani, Vicky Ludovici, Claudia Cardinale…
MUSIQUE : Piero Umiliani

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Rome, début des années 1960, nos fameux bras cassés dont nous avons suivi les péripéties picaresques dans « Le pigeon« , remettent le couvert. Ils sont contactés par Virgilio un milanais qui connaît une combine infaillible pour voler la recette du Totocalcio lors de la rencontre Milan-Rome. Peppe, Mario, Ferribotte e Cappanelle ont besoin de recruter un spécialiste de l’automobile « Piede amaro ». En effet le coup consiste à dérober la recette au comptable qui la transporte en montant un guet-apens à la sortie d’un tunnel et de repartir en voiture maquillée avec un moteur gonflé pour rattraper le train des supporters romains de retour du match et de se fondre ainsi dans la foule et avoir un alibi en béton. Bien entendu tout ne se passe pas comme prévu…

CRITIQUE : Deux ans après Mario Monicelli et « Le pigeon » Nanni Loy reprend le flambeau sur un scénario des inévitables Age & Scarpelli. Le film perd un peu en critique sociale, et c’est un peu dommage, se concentrant plus sur les personnages. Et sur l’histoire cocasse d’un hold-up qui réussit mais dont le butin est moralement trop lourd à porter, la pression policière faisant son effet. Le rôle de Tiberio interprété par Marcello Mastroianni n’est pas du casting. Apparaît celui de Ugo Nardi joué par Nino Manfredi mécanicien automobile en instance de divorce et qui revendique la garde de l’enfant. Même si le film est plaisant à suivre, je pense que le coup a trop d’envergure pour être crédible vis-à-vis de ces gagne-petits, et la crédibilité du film est un peu atteinte. Reste le plaisir de voir ces acteurs se jouer des accents romain, milanais et sicilien. La musique de Piero Umiliani, elle est supérieure à celle du premier film. De plus il a pour trompettiste solo Chet Baker une pointure du jazz.

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Une partie de la bande monte à Milan dans le train des spectateurs du match de football Milan-Rome. Parmi eux celui qui a monté le coup, Virgilio. Mais pendant le voyage ça a été plus fort que lui, il a volé un portefeuille et se fait cueillir comme une fleur à la sortie du train par la police. Joli rebondissement!

NOTE : 14/20

L’ANECDOTE : Le rôle de Floriana de mêche avec Virgilio le cerveau milanais du casse, est tenu par Vicky Ludovici qui aura une carrière très courte (elle disparaît des écrans en 1964). Son minois à la Giuletta Masina ne suffira pas à la faire percer.

Voir aussi le blog de Paul Napoli « Comédie italienne »

FILMS DE Nanni Loy DEJA COMMENTES :