rueducine.com-je-prefere-qu-on-reste-amis-2005

rueducine.com-je-prefere-qu-on-reste-amis-2005FILM DE : Olivier Nakache et Eric Toledano
PAYS : FRANCE
GENRE : Comédie, Buddy movie
AVEC : Gérard Depardieu, Jean-Paul Rouve, Annie Girardot, Lionel Abelanski, Isabelle Renauld, Valérie Benguigui, Yves Jacques, Elisabeth Vitali, Xavier de Guillebon, Mar Sodupe…
MUSIQUE : Bruno Coulais

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : France, années 2000, Claude, un informaticien trentenaire au physique peu avantageux, timide et hypocondriaque, n’a pas eu de relations sexuelles avec une femme depuis plus de deux ans, et le vit comme une frustration. Lors du mariage de son ami Daniel, il rencontre Serge, la cinquantaine, divorcé qui parasite les mariages de la région parisienne afin de draguer. Les statistiques sont pour lui 56% des couples se sont rencontrés lors d’un mariage. Claude s’inscrit un peu malgré à un club de rencontres. Avec Serge il écume les speed dating dans les bars, et les mariages. Mais ils trouvent plus une amitié entre eux que l’amour de leur vie…

CRITIQUE : Frédéric Nakache et Eric Toledano reprennent les caractères du « Fanfaron » de Dino Risi : Un jeune homme timide et frustré sexuellement et un homme plus âgé ayant déjà été marié et plus sûr de lui, vivent diverses aventures et subissent des échecs.
Les deux réalisateurs ne cachent pas leur admiration pour ce film qui les a inspiré. Même s’ils n’arrivent pas au même résultat esthétique et formel, leur film est une comédie sympathique à laquelle on sourit plus qu’on ne rit. Ils effleurent les sujets des clubs de rencontre ou des speed dating pour mieux se concentrer sur la naissance d’une amitié sincère.
Gérard Depardieu et Jean-Paul Rouve font un sans faute dans leur interprétation. Annie Girardot dans le rôle de la mère de Claude fait deux apparitions sensationnelles.
Reste un film agréable à regarder sans vulgarité et avec une fin pas si mauvaise pour une comédie française.
La musique de Bruno Coulais est transparente d’habitude elle marque mieux les oreilles.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Claude est tombé au mariage de son ami Daniel. Serge vient le voir à l’hôpital. La mère de Claude atteinte de la maladie d’Alzheimer, présente dans la chambre, tente de réconforter son fils. Annie Girardot elle-même atteinte de la maladie est parfaite.

NOTE : 13/20

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=jFCpUUffe_E[/youtube]

L’ANECDOTE : Premier long métrage de ce duo de réalisateurs qui ont tourné ensemble trois courts métrages.

FILMS DE Olivier Nakache et Eric Toledano DEJA COMMENTES :
[catlist name=olivier-nakache-et-eric-toledano orderby=title order=ASC]

Related Article

1 Comments

  1. Panda 28 juin 2013

    Valb dit :Il s'agit d'un film magnifique, où il n'y a pas d'effet spéciaux, pas d'explosion, pas de héros à la Bruce Willis, pas de fin du monde Il s'agit d'une très belle production comme les français savent si bien le faire belle, enrichissante, émouvante, réaliste. Malgré une certaine réticence au début, je n'ai absolument pas été déçue. J'ai trouvé le jeux des acteurs très réaliste, une émouvante histoire d'autant plus qu'elle est inspirée de faits réels, de l'humour malgré un sujet dérangeant et triste Bref, tout comme vous, je conseil vivement de voir ce film.Cordialement,VALB.