JOHN McCABE (1971)

FILM DE : Robert Altman
TITRE ORIGINAL : McCabe & Mrs Miller
PAYS : USA
GENRE : Western
AVEC : Warren Beatty, Julie Christie, Rene Auberjonois, John Schuck, Michael Murphy, Corey Fisher, Keith Carradine, Shelley Duvall…
SCÉNARIO : Robert Altman, Brian McKey
MUSIQUE et chansons : Leonard Cohen

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS

1902 Etat de Washington, John McCabe arrive dans une ville minière dont le développement commence. C’est un joueur et un proxénète qui traîne en plus une aura d’excellemment tireur. Après avoir tâté le terrain, il décide d’installer un grand saloon et bordel. Alors que la construction du bâtiment n’est pas achevée, arrive en ville Constance Miller, mère maquerelle qui propose à John McCabe une association, elle lui propose de gérer le bordel et de partager les bénéfices de l’établissement…

CRITIQUE

Autant je considère que ce western est à la fois original dans son ton et son récit, et qu’il est appuyé par une interprétation de Warren Beatty et Julie Christie de haute volée; autant je dois admettre que ce genre de western n’est pas ma tasse de thé.

Quand le Nouvel Hollywood s’attaque au western il est vrai que cela donne des films atypiques : « Butch Cassidy et le Kid » (1969) de George Roy Hill, « Little Big Man » (1970) de Arthur Penn, « Jeremiah Johnson » (1972) de Sydney Pollack, et qui ont laissé une trace dans le genre.
Ainsi en est il de « John McCabe« .

Robert Altman mise gros sur le côté crépusculaire de son film. Sur le fond (les hommes et femmes du film vivent dans une misère pécuniaire et sexuelle, écrasés par le capitalisme qui s’impose avec une grande sauvagerie) et sur la forme (image sombre et artificiellement vieillie, extérieurs pluvieux ou neigeux).
Cependant le côté crépusculaire l’emporte trop sur le côté spectaculaire du western qui se trouve en grande partie gommé.
Seul le dernier quart d’heure (et encore, il est largement désamorcé par les scènes d’extinction du feu à l’église) renoue avec le western classique.

Bref un film pour l’histoire du cinéma. Peut-être pas pour le spectateur.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE

John McCabe se sent humilié. Il est amoureux de Mrs Miller mais depuis le temps doit continuer de payer pour obtenir des relations sexuelles avec elle. Il marmonne dans sa barbe toutes ses rancœurs. Warren Beatty magnifique.

NOTE : 12/20

L’ANECDOTE

Warren Beatty et Julie Christie formaient un couple dans la vie civile.

FILMS DE Robert Altman DÉJÀ COMMENTÉS :