JUGEZ-MOI COUPABLE (2006)

rueducine.com-jugez-moi-coupable-2006FILM DE : Sidney Lumet
TITRE ORIGINAL : Find me guilty
PAYS : USA
GENRE : Procès, Mafia, Comédie
AVEC : Vin Diesel, Peter Dinklage, Linus Roache, Ron Silver, Annabella Sciorra, James Biberi, Paul Borghese, Raul Esparza, Tim Cinnante, Alex Rocco…
MUSIQUE : Jonathan Tunick

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : New York Années 1980, Jacky DiNorscio et une vingtaine de mafiosi de la famille Lucchese sont jugés pour leurs divers délits sur la foi d’un cousin repenti ayant attenté à la vie de Jacky DiNorscio et le témoignage de policiers ayant effectué les filatures ou ayant infiltré la famille. Jacky DiNorscio purge déja une peine d’emprisonnement. Tous les autres comparaissent libres. DiNorscio décide de ne pas être défendu par un avocat et d’assurer lui-même sa défense…

CRITIQUE : Sidney Lumet s’inspire d’un fait réel et d’un personnage de la mafia Giacomo DiNorscio en accointance avec la famille Lucchese, et signe un film tout autant iconoclaste que son héros. Il met en scène un des plus grands procès qu’ait subi la mafia newyorkaise. 20 accusés plus d’un an de procès. On hallucine au propos dits dans le prétoire. Le mafieu Giacomo « Jackie » DiNorscio qui se défend sans avocat transformant le procès en mafia circus, mettant les rieurs de son côté avec des blagues salaces, des pseudo aveux, des insultes envers les repentis mais en ne déviant jamais de sa ligne de conduite : ne pas débiner les potes mafiosis.
La surprise du chef c’est Vin Diesel connu pour ses nanars de bagnoles et de muscles qui tient le premier rôle et assure. Il est très touchant dans sa détermination avec son amateurisme, au langage peu châtié et ses qualités de showman qui vont parvenir à séduire le jury populaire qui rendra un verdict incroyable. De même Ron Silver fait une composition de président de tribunal tout à fait remarquable. Peter Dinklage en avocat atteint de nanisme (car nain) et menant la danse pour tous les prévenus n’est pas en reste.
Le film est une grande comédie malgré les horreurs énoncées. Tous ces grands pontes de la mafia se comportent comme des gosses. La musique de Jonathan Tunick souligne gaiement tout cela.
Un vrai plaisir.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : La première intervention de Jacky DiNorscio au tribunal. Un vent de panique souffle de toutes parts. Hilarant.

NOTE : 14/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : 80% des dialogues dans le tribunal sont issues des minutes du procès. Sachant le résultat du procès cela fait froid dans le dos.

FILMS DE Sidney Lumet DEJA COMMENTES :