LAWRENCE D’ARABIE (1962)

rueducine.com-lawrence-d-arabie-1962FILM DE : David Lean
TITRE ORIGINAL : Lawrence of Arabia
PAYS :
GRANDE BRETAGNE
GENRE : Biographie, Historique, Aventures
AVEC : Peter O’Toole, Alec Guiness, Omar Sharif, Anthony Quinn, Jack Hawkins, Jose Ferrer, Anthony Quayle, Claude Rains, Arthur Kennedy, Donald Wolfit…
MUSIQUE : Maurice Jarre

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Un homme se tue à moto en Angleterre. Un hommage national lui est donné. Retour en 1916 obscur agent de liaison le lieutenant Lawrence est envoyé dans le désert pour rendre compte des forces arabes, et leur organisation. L’Angleterre basée au Caire lutte contre l’empire ottoman et veut se faire des tribus arabes des alliées. Lawrence va au-delà de sa mission et réunit les tribus (alors empêtrées dans des luttes intestines) pour prendre Aqaba. La ville prise, il retourne au Caire demander des moyens militaires et financiers qu’on lui fournira. Il harcèle les troupes ottomanes dans le désert et les voies de chemin de fer. Face à ses victoires il prend du galon, et fera participer les arabes à la prise de Damas. Mais son rêve d’une nation arabe unie, s’envole, les luttes intestines reprennent. Il est finalement renvoyé en Angleterre au grand soulagement de tous, politiciens, militaires et mêmes arabes.

CRITIQUE : David Lean a trouvé en Peter O’Toole, l’interprète parfait pour incarner Lawrence d’Arabie, militaire indiscipliné anticonformiste et visionnaire, aux tendances sadomasochistes et homosexuelles, qui ne supporte pas la vue du sang, mais qui se vautre dans une tuerie ignoble avec une certaine délectation.
Le réalisateur prend le temps de filmer ses décors de désert ainsi que les atermoiements du personnage central. le seul défaut du film se situe dans les scènes d’actions (de guerre) et notamment la charge contre la colonne turque dans le désert, à mon avis assez mal maîtrisée sur le plan technique.
Sur le plan historique pas ou si peu de reproche.
La musique de Maurice Jarre superbe au demeurant deviendra un succès planétaire.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Lawrence d’Arabie cherche l’exploit qui lui permettra de s’imposer aux arabes et à les unir durablement. Réflexions de toute une nuit magnifiquement filmée.

NOTE: 16/20

Image de prévisualisation YouTube


rueducine.com-oscar1L’ANECDOTE
: C’est le rôle de Ali Ibn el Kharish qui révéla Omar Sharif et lui donna une carrière internationale. 7 Oscars dont celui du film, de la réalisation et de la musique.

FILMS DE : David Lean DEJA COMMENTES :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *