MINUIT DANS LE JARDIN DU BIEN ET DU MAL (1997)

FILM DE : Clint Eastwood
TITRE ORIGINAL : Midnight in the garden of Good and Evil
PAYS : USA
GENRE : Procès, thriller
AVEC : John Cusack, Kevin Spacey, Jack Thompson, Alison Eastwood, Chablis Deveau (Lady Chablis), Jude Law, Irma P. Hall…
MUSIQUE : Lennie Niehaus
MUSIQUE ADDITIONNELLE : Johnny Mercer

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Années 1990, le jeune et ambitieux journaliste new yorkais John Kelso débarque à Savannah pour assister à la fête privée donnée par Jim Williams, un antiquaire riche et à la vie ostentatoire à la veille de Noël. L’avocat de Jim Williams tente de lui faire signer des clauses de confidentialités. Kelso refuse mais promet de ne rien écrire qui attenterait à l’intégrité de Jim Williams. Durant la party et tandis qu’il interviewvait de façon informelle Jim Williams surgit Billy Hanson une petite frappe qui menace Jim Williams physiquement parce qu’il lui refuse de l’argent. Après la party John Kelso va se coucher et dans la nuit est réveillé par les sirènes de la police ainsi que par le tapage d’une foule assemblée de la maison de Jim Williams. Quand John Kelso rentre dans la maison, il voit Jim Williams expliquer à la police qu’il a du faire feu sur Billy Hanson par légitime défense…

CRITIQUE : Il se passe des choses bien étranges à Savannah (Géorgie). Ville sudiste durant la guerre de sécession.
On y croise un noir en costume cravate qui promène Patrick un chien mort depuis des années. Un dénommé Luther Driggers qui menace la ville d’empoisonner l’eau régulièrement et a des mouches attachées par des fils sur sa personne et qui se fait bombarder président du jury pour le procès de Jim Williams. Un drag queen au langage fleuri qui prend plaisir à allumer toute la gent masculine et horrifier le bon bourgeois. Une mama noire qui pratique un vaudou fantaisiste et s’amuse avec les écureuils du parc de la ville. Un coupable homosexuel qui crie son innocence. Et un avocat de bonne foi…
Bref ce film de Clint Eastwood est particulier dans sa filmographie. Il y malmène l’intrigue au profit des personnages et de leur psychologie particulière. John Cusack a peut-être l’air un peu trop hébété du spectacle qui lui est offert, et on peut reprocher au réalisateur de prendre un peu (trop?) son temps pour faire avancer le récit, mais il se révèle très bon portraitiste et donne à ses interprètes une large mesure d’expression. Excellente musique diffusée tout au long du film qui rend hommage au musicien Johnny Mercer dont la maison sert de lieu de l’intrigue.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Lady Chablis lors d’une réception sous les yeux médusés des convives se lance dans une danse lascive et suggestive qui met en émoi l’assistance.

NOTE : 15/20

L’ANECDOTE : C’est le film de Clint Eastwood qui a le plus divisé les spectateurs. Généralement bien accueilli en France, le réalisateur avec ce film a parfois soulevé la critique lui reprochant de s’être laissé prendre à l’aspect étrange de Savannah.

FILMS DE Clint Eastwood DEJA COMMENTES :