NOUVELLE CHANCE (UNE) (2012)

rueducine.com-une-nouvelle-chance-2012FILM DE : Robert Lorenz
TITRE ORIGINAL : Trouble with the curve
PAYS : USA
GENRE : Comédie dramatique
AVEC : Clint Eastwood, Amy Adams, Justin Timberlake, John Goodman, Mattew Lillard, Bob Gunton, Robert Patrick, George Wyner, Joe Massingill…
SCENARIO : Randy Brown
MUSIQUE : Marco Beltrami

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Gus Lobel est recruteur auprès des Braves d’Atlanta depuis des années. Il passe ses journées sur les terrains de baseball à rechercher les nouveaux as de ce sport. Mais ce coup-ci le staff de l’équipe met en doute ses capacités à faire son travail. Un nouveau logiciel permet en regroupant les statistiques de faire son job sans avoir à se déplacer. ce qu’ignore le staff c’est que Gus est en train de perdre la vue. Son ami Pete demande à la fille de Gus, Mickey de le suivre. Elle prend un petit congé de son cabinet d’avocat mettant en danger sa nomination comme associée pour suivre son père avec lequel elle a des relations plutôt difficiles…

CRITIQUE : Film sympathique qui se laisse voir non sans plaisir. Si le personnage incarné par Clint Eastwood lorgne pas mal sur celui de « Gran Torino » (2008) en vieux bougon, mâtiné par ce lui qu’il a joué dans « Les plein pouvoirs » (1997), en difficulté dans sa relation avec sa fille. Il n’innove donc pas, et on suit avec plaisir cet homme vieillissant et atteint d’infirmité en train d’écumer les stades de baseball du fin fond de la Caroline du Nord.
Les rôles secondaires sont bien dessinés. Amy Adams et Justin Timberlake font le job des deux jeunes tourtereaux. Mais la comédie vient de l’opposition entre un homme qui recrute « à l’ancienne » en se déplaçant sur les stades, et un staff des Braves d’Atlanta qui se basent sur les statistiques et les nouveaux programmes de l’industrie informatique pour signer les nouveaux jeunes joueurs. John Goodman reste sous employé dans ce film et c’est dommage.
Robert Lorenz qui a été assistant réalisateur de Clint Eastwood depuis 1995 et le film « Sur la route de Madison » de Clint Eastwood. Présent dans ce rôle sur pas moins de 10 films avec la légende du cinéma, il est aussi son coproducteur depuis 2002 et « Créance de sang« . Inutile de dire qu’il connaît son Eastwood par cœur à tel point que l’on a vraiment le sentiment d’avoir affaire à un film réalisé par Eastwood. Et pour une première réalisation c’est un travail honnête et efficace.
Quant à Clint Eastwood plus il vieillit plus il ressemble physiquement et dans sa démarche à John Huston. C’est très frappant.
La musique de Marco Beltrami est discrète et vampirisée par quelques standards américains.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCÈNE D’ANTHOLOGIE : Un lanceur est amené à Atlanta par Mickey Lobel pour mettre en échec la nouvelle recrue qui selon Gus Lobel ne sait pas frapper les balles courbes. Scène jubilatoire.

NOTE : 13/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : L’actrice Amy Adams commence depuis la fin des années 2000 à voir sa carrière décoller. Plusieurs nominations aux lors de divers festivals pour les films « Junebug » (2005) de Phil Morrison, « Fighter » (2010) de David O. Russell et « The master » (2012) de Paul Thomas Anderson

FILMS DE Robert Lorenz DÉJÀ COMMENTÉS :