NUIT (UNE) (2012)

rueducine.com-une-nuit-2012FILM DE : Philippe Lefebvre
PAYS : FRANCE
GENRE : Policier
AVEC : Roschdy Zem, Sara Forestier, Samuel Le Bihan, Grégory Fitoussy, Jean-Pierre Martins, Gérald Laroche, Sophie Broustal, Hélène Seuzaret…
SCENARIO : Philippe Isard, Philippe Lefebvre, Simon Michael
MUSIQUE : Olivier Floriot

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Paris début des années 2010, le commandant Simon Weiss de la Mondaine sort de chez lui pour prendre son poste de travail qui va durer toute la nuit. Il sait qu’il est suivi par l’Inspection Générale des Services (IGS). Pour l’aider dans son travail qui consiste à surveiller les établissements de nuit, il est aidé par un chauffeur. Chaque soir différend. Ce soir-là c’est le sous-brigadier Laurence Deray qui est de service. La soirée commence par la recherche d’un homme qui fournit de la drogue empoisonnée. Pour se faire comprendre auprès d’un tenancier de bar, il commence par casser quelques bouteilles au bar…

CRITIQUE : Philippe Lefebvre et Simon Mickael (ancien policier) cherchaient une histoire policière originale. Ils font appel à un autre ancien policier Philippe Isard qui a travaillé à la mondaine et a écrit quelques scénars de téléfilms policiers. Tous trois utilisent le vécu de Philippe Isard pour plonger le spectateur dans les méandres de la nuit parisienne, de ses boites de nuit et de ses clubs échangistes, durant laquelle les malfrats qui les gèrent montrent le bout de leur nez. Saupoudrez cela de cocaïne et arrosez d’alcool: et le cocktail manque d’exploser à toute heure de la nuit.
Le film est un long va-et-vient d’un bar à une boite de nuit, à un cabaret, à un club échangiste etc…
Le film tourné en HD sans ajout d’éclairage permet au film d’avoir une belle fluidité, et flirte un peu avec le reportage. On pourra reprocher une prise de son pas tout le temps claire. Philippe Lefebvre filme un Paris clinquant des boites autour des Champs Elysées aussi brillamment que le Paris sordide de la porte de Clignancourt. Le film se permet aussi quelques images cartes postales de Paris by night.
Roschdy Zem porte le film sur ses épaules. Il a vraiment la carrure d’un grand acteur j’entends par là d’un Jean Gabin, d’un Lino Ventura, d’un Jean-Paul Belmondo ou d’un Alain Delon (du temps de Jean-Pierre Melville) ou plus proche de nous d’un Gérard Lanvin.
Samuel Le Bihan est d’une grande sobriété dans le rôle de l’ami du commandant Weiss et tenancier d’une dizaine d’établissements.
Sara Forestier est quant à elle très sous exploitée dans le film. Et le rebondissement final où elle joue le premier rôle ne lui permet pas de défendre complètement son personnage.
La bonne surprise du film c’est l’apparition de Richard Bohringer. Impeccable.
La musique d’Olivier Floriot rappelle un peu trop celles qu’utilise Olivier Marchal dans ses films et sa série Braquo. cependant elle reste adaptée aux images et ne déprécie pas l’oeuvre.

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : Le commandant Weiss attend dans un des bureaux de l’IGS qu’un fonctionnaire de police veuille bien l’interroger. Quand au bout de plusieurs heures, il finit par arriver la surprise est de taille…

NOTE : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

L’ANECDOTE : Simon Abkarian  devait tourner le rôle de Garcia son désistement  a profité à Samuel Le Bihan.

FILMS DE Philippe Lefebvre DEJA COMMENTES :