PACHA (LE) (1968)

rueducine.com-le-pacha-1968FILM DE : Georges Lautner
PAYS : FRANCE
GENRE : Policier
AVEC : Jean Gabin, Jean Gaven, André Pousse, Dany Carrel, Robert Dalban, Louis Seigner, Maurice Garrel, André Weber…
SCÉNARIO : Michel Audiard, Albert Simonin, Georges Lautner
MUSIQUE : Serge Gainsbourg & Michel Colombier
CHANSON : Serge Gainsbourg

Pour plus de détails voir IMDB

SYNOPSIS : Paris fin des années 1960, l’inspecteur Gouvion et un collègue escortent des bijoux qui quittent la place Vendôme, mais le fourgon se fait braquer sur une route de campagne par une bande très organisée et fortement armée. Le véhicule de transports de fonds est stoppé au bazooka. Gouvion fait une embardée et quitte la route. Le commissaire divisionnaire Louis Joss ami d’enfance de Gouvion mène l’enquête. il commence par compter les morts du côté des braqueurs du fourgon qui se sont fait descendre. Et son ami Gouvion meurt apparemment en nettoyant son arme. mais on ne la fait pas au commissaire Joss qui sait que son ami s’est fait tuer par le même tueur que les malfrats. Apprenant qu’un autre braquage était en préparation, il met au point un plan d’action afin de venger son ami même s’il était l’empereur des cons…

CRITIQUE : Voici un film qui malgré son efficacité aura du mal à rester dans les annales du polar. Manque de rythme, déjà vu, scène de danses psychédéliques dans la boite de nuit longue et inutile, scène d’apparition de Serge Gainsbourg dans un studio d’enregistrement qui n’apporte rien! Désir de l’auteur de montrer la high-tech policière de l’époque bien désuète de nos jours et perte de temps pour l’efficacité du récit.
Tout cela pour un film d’à peine 80 minutes. Malgré les dialogues de Michel Audiard, l’aura de Jean Gabin qui a été bien perplexe sur les intentions de Georges Lautner durant le tournage, et le talent de André Pousse, tout y est laborieux.
Georges Lautner ne parvient pas à emballer la machine et le film donne une sensation de film linéaire sans climax.
Seule réussite du film la partition de Serge Gainsbourg et Michel Colombier qui offre au film des percussions tonitruantes, et pour le coup, une vraie modernité musicale pour cette histoire de vengeance flicarde.

[display_podcast]

Lire plus de critiques sur SensCritique

LA SCENE D’ANTHOLOGIE : L’attaque du transport des bijoux brutal et efficace seul moment réussi du film.

NOTE : 11/20

L’ANECDOTE : Unique collaboration entre Georges Lautner et Jean Gabin qui a préféré en rester là. Dommage.

FILMS DE Georges Lautner DEJA COMMENTES :